Faits Divers

Poursuivi pour avoir immolé sa compagne - Sanjay Luchmun: «Mo inosan !»

Sanjay Luchmun fait face à un procès avec jury.
C’est en larmes que l’ancien receveur d’autobus Sanjay Luchmun s’est adressé aux jurés le mercredi 18 mai  en Cour d’assises. Poursuivi pour avoir brûlé vive sa compagne, Santee Okil, il clame son innocence. « Mo inosan dan sa case-la. Depi sa problem-la finn arive mo finn vinn depresif. Monn perdi mo travay ek mo pa kapav affront piblik », a déclaré, le mercredi 18 mai, Sanjay Luchmun du banc des accusés. Cet ancien receveur d’autobus, âgé de 41 ans est poursuivi, devant la Cour d'assises, pour avoir brûlé sa compagne, Santee Okil, alors âgée de 38 ans. Le crime a été commis, le 8 mars 2009, à Beau-Bassin. L’accusé plaide non coupable. C’est en larmes que le prévenu est revenu sur la mort de Santee Okil. « Mo'nn viv ek Shyama (Santee Okil) pandan 9 an. Ti ena bann o ek bann ba, me nou ti byen ansam. Mo sagrin boukou pou so lamor. Mo espere so nam pe repoz an pe devan bondie », a-t-il ajouté.

Chagrins

L’accusé est défendu par Me Rama Valayden, Me Sandilen Calliapen et Me Krishna Sawoo. Alors que la poursuite est représentée par Me Abdool Raheem Tajoodeen et Me Nitisha Seebaluck. Le procès avec jury est présidé par le juge Benjamin Marie Joseph. « Mo pe soufer depi set'an et de mwa, depi ki Shyama finn ale. Mo mank li boukou. Shyama ti enn bon dimounn. Li'nn desede dan bann sirkonstans sagrinan », a souligné le prévenu. Il est aussi revenu sur ses relations avec son beau-fils, Sandeep Gones, qu’il dit aimer comme son propre fils. « Mo konsider li kouma mo garson. Mo kone li enn zanfan inosan. Ena lezot kiksoz deryer sa. » Pour rappel, Sandeep Gones, qui se présente comme un témoin oculaire du drame, a déposé contre le prévenu, le 17 mai.

Pas de preuves

Dans sa plaidoirie, lors de la séance du mercredi 18 mai 2016, Me Rama Valayden a invité le jury à ne pas porter foi au témoignage du beau-fils. « Si on devait croire la version de Sandeep Gomes ne serait-ce qu’une seconde, pourquoi Sanjay Luchmun aurait jeté de l’alcool sur la victime et ensuite la secourir des flammes ? » s'est demandé Me Rama Valayden. Il a soutenu qu’il n’y a aucune preuve qui atteste que son client avait l’intention de tuer sa partenaire. « Quand on élève un trône pour le mensonge, on dresse une potence pour la vérité », a avancé l’avocat de la défense. Le procès se poursuit ce jeudi le 19 mai 2016.
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !