Live News

Pour une histoire de chien - Rajeshree : «Line vin rod bat mo garson coute sabre»

poste de Chemin-Grenier

Une histoire de chien qui vire au vinaigre entre des voisins. Ludovic en veut à un jeune homme et le tout aurait pu finir mal, car il voulait faire la peau à son voisin à coups de sabre.

Rajeshree, 40 ans, habitante de Chamouny, Chemin Grenier, est une mère de famille qui vit dans la peur depuis samedi.  C’est après que son voisin, Ludovic, s’est présenté à son domicile armé d’un sabre et a menacé de tabasser son fils. La quadragénaire a fait une déposition à la police. Au moment des faits, le fils n’était pas à la maison. C’est une histoire de chien qui serait à l ‘origine de cette menace verbale. Une dispute avait éclaté entre le fils et l’homme au sabre concernant le chien de ce dernier, qui ne cesse de pénétrer dans la maison de Rajeshree. Les policiers du poste de Chemin-Grenier ont déjà émis une mise en garde contre le suspect. Ludovic n’avait pas apprécié les reproches de ses voisins à propos de son chien, qui ne cesse de les importuner. Il avait proféré des menaces contre eux.

C’est dans l’après-midi du samedi 22 juin, que les faits se sont déroulés. Rajeshree qui était seule à la maison a été surprise de voir son voisin venir frapper à sa porte. « Ou koner nu pa fréquenter sa ban voisin la ». Selon Rajeshree, son voisin était sous l’influence de l’alcool et voulait absolument rencontrer son fils. « Line rod mo garson ». Rajeshree a alors fait comprendre à Ludovic que son fils était au travail et qu’il rentrerait tard dans la nuit.

Arrêté pour drogue

Dans sa plainte, la mère de famille affirme avoir alors été menacée par son voisin. « Ou garçon la même, ou pe casiette li, mo pa pu kit zot, sa pa pu fini la», aurait lancé Ludovic.  Selon la femme, son voisin lui reproche d’être à l’origine de ses embrouilles avec la police et d’une incarcération en prison, il y a quelques mois. Rajeshree souligne que lorsque Ludovic s’est pointé devant sa maison samedi, il avait un sabre à la main.  « Line casiette sa kuma dir entre so le bras ». Elle soutient que Ludovic en voulait uniquement à son fils. Elle dit ne pas comprendre pourquoi le voisin nourrissait une telle rancune.

En effet, Ludovic avait été épinglé par la police pour délit de drogue, il y a quelque temps. La police avait effectué une perquisition au domicile du suspect, avant de procéder à son arrestation. Une certaine quantité de drogue synthétique avait été saisie. Depuis, Ludovic, qui vit en compagnie d’un ami, ne verrait plus Rajeshree et son fils d’un bon œil. À sa sortie de prison, Ludovic avait laissé entendre qu’il allait se venger contre ceux qui seraient à l’origine de son arrestation. Il soupçonnait la quadragénaire d’avoir alerté la police qu’il avait de la drogue chez lui pour sa consommation.

Rajeshree explique avoir effectué des démarches pour changer de domicile. À cet effet elle a déjà entamé des démarches pour bénéficier d’une maison de la NHDC. Rajeshree dit craindre pour l’avenir étant donné que son voisin est un habitué de prison et est connu des services de police.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !