Live News

Pour un moment de partage : le Noël de tous les Mauriciens

Noël est un moment de partage pour Kristel Cheung In Hin.

Noël est un temps de partage. Au-delà des décorations, des cadeaux et des célébrations, les familles se réunissent autour d'un repas et passent un moment convivial ensemble. Noël est devenue une fête nationale célébrée par tous les Mauriciens. 

Père Sylvio Lodoïska
Père Sylvio Lodoïska explique le symbolisme de la fête de Noël.

La fête de Noël célèbre la venue de Dieu parmi nous sous la forme humaine qui est Jésus. « Dieu nous a créé à son image. Il ne s’attend pas à ce que l’homme devienne Dieu. Mais, Il devient homme afin de faire de nous des enfants de Dieu. Nous croyons tous en un Dieu d’amour », explique le père Sylvio Lodoïska. Le prêtre fait ressortir qu’auparavant, le 21 décembre marquait la fête de la lumière, dans l’hémisphère Nord. « Pour les chrétiens, le Christ symbolise la lumière. De ce fait, ils ont choisi cette période pour célébrer la venue du Tout Puissant parmi nous » dit-il. Le père Lodoïska indique que la fête de Noël est une occasion pour les proches de se réunir afin de célébrer cette lumière qui est Christ. La veille, une messe sera dite ainsi que le 25 décembre. « Dieu est venu parmi nous et cela est un cadeau. Nous offrons donc un présent à nos proches ce jour-là. Nous embellissons notre maison d’un sapin. Dans l’hémisphère Nord, le sapin est le seul arbre qui résiste à l’hiver. Donc, nous l’utilisons au lieu de fleurs pour décorer notre maison » partage le père Lodoïska. La fête de Noël a pris une dimension nationale à Maurice. À cela, notre interlocuteur répond, «Dieu est venu pour sauver tous les hommes indistinctement de leur appartenance ethnique ». 

Noël est signe de partage en famille

Anoushka Alexandre, en vacances à Maurice, est heureuse de pouvoir célébrer Noël avec les siens cette année. Un retour aux racines pour la jeune femme après un an. « Je donne un sens particulier à cette période, car la Noël est très importante pour se retrouver et célébrer ensemble. Je reviens au pays en fin d'année pour fêter avec la famille. Le 25 décembre débutera avec la messe de Noël en famille, suivie d'un déjeuner et d'une journée à l'hôtel », précise-t-elle. « C'est une fête très importante qui nous rappelle le sens de la famille et du partage. Nous allons aussi profiter de cette période pour partager avec les démunis ».  Anoushka organise des déjeuners pour deux couvents et pour les démunis de Saint-Antoine. Épaulée de sa famille, ses amis et ses proches, un buffet canadien sera au menu. « Pour garder l'esprit de partage, chacun apportera un plat cuisiné », précise-t-elle.

Kristel Cheung In Hin sera chez ses parents pour la Noël. « Avec l'arrivée de mon petit dernier, on préfère passer les fêtes avec les grands-parents. On prévoit un déjeuner en famille le jour de Noël et un dîner pour le réveillon avec les voisins, les oncles et les tantes », confie-t-elle. Pour cette mère de famille, Noël est synonyme de partage. « Il s'agit avant tout de faire plaisir aux gens que j'aime et que je côtoie tous les jours. Aussi, Noël me fait penser à la naissance de Jésus et aussi de mes enfants qui sont eux aussi nés en décembre ».  

Anoushka Alexandre est de passage à Maurice pour célébrer aux côtés des siens.
Anoushka Alexandre est de passage à Maurice pour célébrer aux côtés des siens.

C'est toute une célébration dans les familles ayant des enfants en bas âge. « Le matin de Noël, c'est surtout l'aînée qui se réveille avec l'excitation de découvrir ses cadeaux ». Après la messe de Noël, direction chez la belle-mère d'Adeline Assarapin pour le traditionnel déjeuner. « On reste dans la simplicité avec des plats typiques mauriciens : gigot d'agneau, de la salade et un gratin d'asperges et en entrée un cocktail de crevettes. En dessert, nous aurons droit à une bûche de Noël que mon beau-frère apporte chaque année », raconte-t-elle. 

Adeline avoue aimer cette période de l'année : la ville, les maisons sont décorées de partout. « Ça me ramène en enfance. Sans compter les moments en famille ! C’est la période de l’année où on se partage les cadeaux. On se lâche. Les cadeaux, les parfums… On gâte les enfants, les parents et les amis. On se fait belle même en cuisine. La maison est décorée et illuminée comme jamais ». C’est la joie, l’amour, le partage. 

Les deux enfants d'Adeline Assarapin attendent impatiemment le moment des cadeaux.
Les deux enfants d'Adeline Assarapin attendent impatiemment le moment des cadeaux.