Live News

Pour protéger son frère, un fils frappe son père et ne regrette pas son geste

Jean Cael, le présumé agresseur.

Une adolescente a été arrêtée pour avoir fait une fausse déclaration contre l’oncle de son petit ami. Elle allègue que c’est le père du présumé suspect qui l’aurait demandé d’agir de la sorte.

Jean François est un pêcheur de 51 ans qui habite Goodlands. Il est marié et père de six enfants, quatre filles et deux garçons, dont Jean Cael qui l’aurait frappé. Le geste de ce dernier fait suite à un incident survenu le 30 juin et qui impliquait sa sœur âgée de 20 ans, son frère benjamin Jean Daniel et son neveu Danilo, tous deux âgés de 18 ans. 

La voiture de sa sœur, conduite par Danilo, était stationnée devant la maison de Jean François. Celui-ci a demandé à sa sœur de bouger la voiture et c’est alors qu’une violente bagarre au sujet du parking a éclaté.
Tôt le lendemain, Jean Daniel s’est rendu chez Danilo pour le frapper, ainsi que sa copine de 16 ans. Selon cette dernière, Jean Daniel aurait aussi arraché sa chaîne. C’est ainsi que les deux victimes se sont rendues à la police pour signaler l’agression et le vol commis par Jean Daniel. La police a aussitôt procédé à l’arrestation de ce dernier.

Jean Cael, qui n’a pas accepté le fait que son petit frère a été arrêté sous une fausse accusation, s’est rendu chez son père pour avoir une explication. Il raconte : « J’étais sur la route et je parlais avec un oncle, quand mon père, avec un sabre à la main, a commencé à m’insulter. Il a ensuite envoyé un cocktail molotov en ma direction. J’ai alors pris un tuyau pour me défendre. Mo pann bat li par plezir ni par vanzans, me akoz linzistis ki linn fer kont mwa ek mo frer Jean Daniel. Mo pa regrett mo zest. »

Il semble que Jean Cael n’avait pas tort quand il parlait d’injustice ! En effet, le 3 juillet dernier, la petite amie de Danilo, accompagnée de son avocat, s’est rendue au poste de police pour revenir sur sa déposition. Elle a expliqué à la police que c’était Jean François qui leur aurait demandé d’accuser Jean Daniel. La jeune fille a aussi déclaré à la police qu’elle aurait obéi à Jean François contre son gré et qu’elle regrettait son geste. Malgré ses regrets exprimés, elle a été arrêtée par la police sous une charge provisoire de « false and malicious statement ». Par la suite, elle a été libérée sous caution. Entre-temps, la police poursuit son  enquête et Jean Francois sera bientôt convoqué pour donner sa version des faits. 

De son côté, Jean Cael revient sur son enfance qu’il qualifie de difficile, car son père est un homme violent. Jean Cael, après avoir passé trois ans en prison pour une affaire d’agression, a été libéré depuis cinq mois. Il explique qu’il ne souhaite pas que son frère subisse le même sort que lui. « Ki zanr papa ki aksepte avoy so zanfan dan prizon pou fer fos alegasion. Lazistis bizin poursuiv li osi akoz linn komandit tousa », déclare Jean Cael.

Sollicité pour une réaction, Jean Francois nie les allégations de son fils. Il affirme n’avoir jamais dit à l’adolescente de porter plainte contre son autre fils. « Mo les lazistis fer so travay pou ki laverite trionfe.  Parski mo ankor pe soufer  sa lagresion ki Jean Cael finn fer kont mwa. Tou papa swet ki so zanfan ena enn respe pou li », dit-il.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective