Live News

Pour promesses non-tenues : l’association des moto-écoles réclame Rs 40 M au gouvernement

L’Association of Motorcycle Driving Instructors (AMDIRSA) en veut au gouvernement. Elle l’accuse de ne pas avoir respecté ses promesses faites dans le cadre du projet des moto-écoles. Et pour cela, l’association lui réclame Rs 40 millions. Cette somme représente, selon les membres, les pertes, dommages et préjudices subis depuis 2017 en raison du non-respect des engagements du gouvernement.

« Nous avons investi notre temps et notre confiance dans ce projet gouvernemental d’importance nationale depuis 2016 et nous avions obtenu l’assurance du ministre du Transport d’alors lors de notre cérémonie de remise des certificats à son bureau en septembre 2017. Nous avions eu l’assurance que nous allions tous être employés dans ce domaine particulier d’ici la fin de l’année 2017. Mais ces promesses n’ont pas été honorées », expliquent-ils dans leur réclamation adressée jeudi au Bureau du Premier ministre. La Présidence, le Commissaire de police, la Commission des droits humains, le leader de l’opposition et même l’Icac, entre autres, ont été mis en copie. Ils reprochent que les moto-écoles se sont retrouvées lourdement endettées et non-opérationnelles et cela pas longtemps après leur ouverture. Ceci démontre, selon l’AMDIRSA, que le projet a été mal géré à tous les niveaux. Malgré des correspondances a toutes les instances concernées, il n’y a pas eu de retour. « La plupart de nos lettres sont restées sans réponse », reprochent les membres de l’association. Ils accordent au gouvernement un délai de dix jours avant de passer à la prochaine étape qui pourrait prendre la forme d’une procédure légale.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !