Faits Divers

Pour possession d’héroïne : deux employés de l’hôpital de Moka arrêtés

hôpital  de Moka

Ils ont choisi ni plus ni moins que leur lieu de travail pour se droguer. Ces deux General Workers ignoraient cependant qu’ils étaient dans le viseur de la police. Ils ont été pris en flagrant délit et mis en état d’arrestation.

Ils ont voulu se payer du bon temps sur un terrain vague près de l’hôpital en s’administrant de la drogue, le mercredi 19 septembre. Mais au moment où l’un d’eux s’apprêtait à prendre sa dose, la police est arrivée. Les toxicomanes, des employés du gouvernement postés au Subramania Bharati Eye Hospital à Moka, ont été arrêtés le même jour. Ils n’étaient pas à leur première infraction. Les rapports officiels indiquent qu’ils ont été suspendus. Parmesiven Mootoosamy, alias Arassen, âgé de 31 ans, et Irfaan Muttun, âgé de 25 ans, avaient été pris en flagrant délit aux alentours de 11 heures le mercredi 19 septembre à la rue Alfred Besnard, à Roche-Bois dans une affaire de drogue.

Pour ce qui est du raid de la police, c’est en se basant sur des renseignements précis, que l’équipe spéciale de l’Anti-Robberry de la Special Support Unit sous les ordres du sergent Pawnowa, s’est rendue sur place. Ils ont repéré les deux individus à l’allure louche. L’un d’eux s’apprêtait à se shooter avec une seringue. Mais en voyant les agents, il s’est ravisé. Il a pris la fuite en compagnie de son ami.

Fuite

Leur tentative de s’échapper a cependant été de courte durée. Ils ont vite été rattrapés par les constables Jhubboo et Suhootoorah. La seringue a été retrouvée sur le terrain boisé. « Mo ti pou servi sa pou pik heroine ansam avek mo camarad Arasen », a répondu Irfaan Muttun aux policiers. De son côté, Parmesiven Mootoosamy est aussi passé aux aveux. « Sori misier, donn mwa ene sans », devait-il dire.

Ils ont été soumis à une fouille corporelle. Si rien de compromettant n’a été retrouvé sur Irfaan Muttun, en revanche, Arassen a été vu en possession de drogue dure, soit quatre doses contenant une quantité de poudre blanche.

La Special Anti-Robbery Squad soupçonne qu’il s’agit d’héroïne. Les échantillons ont été envoyés au laboratoire scientifique à Réduit aux fins d’analyse.

Les deux hommes, Parmesiven Mootoosamy, résidant de Valetta, et Irfaan Muttun, habitant de Terre-Rouge, ont été placés en état d’arrestation. Après avoir passé une nuit en cellule au poste de Roche-Bois, ils ont comparu devant le tribunal de Port-Louis, le jeudi 20 septembre, sous une accusation provisoire de possession de drogue.

Au niveau de l’hôpital de Moka, une enquête a été ouverte. On veut savoir si les deux suspects travaillaient le jour de leur dernière infraction. La voiture de l’un d’eux était garée sur l’aire de stationnement du centre hospitalier au moment de l’opération policière.

Jouer Mega Millions