Xplik ou K

Pour partager son héritage : elle veut faire déplacer un transformateur du CEB

ceb Le CEB maitient que le transformateur pourrait être déplacé.

Bibi Afiza Hosany, habitante de Goodlands, n’est pas au bout de ses peines. La dame âgée de 55 ans soutient avoir entamé des démarches auprès du Central Electricity Board (CEB) en 2002 pour qu’un pylône placé dans sa cour soit enlevé.

« J’ai fait la demande pour que ce pylône électrique soit enlevé et replacé en dehors de ma cour, mais mes démarches se sont avérées vaines », dit Afiza. « Le transformateur placé dans ma cour éclate souvent, plusieurs fois les pompiers ont dû être sollicités pour circonscrire le feu» assure la plaignante. « Malgré mes nombreuses plaintes et requêtes au CEB de Goodlands, rien n’a été fait, cela représente un réel danger », dit-elle. « Je prévois de partager mon terrain entre mes deux enfants, mais là où le pylône est situé, il obstrue une bonne partie du terrain », dit-elle avant de conclure.

De son côté, le Dr Aansa Beedacee avance que le transformateur est présent depuis 30 ans. Selon la Corporate Communication Officer, la demande de la plaignante a bel et bien été prise en considération au niveau du CEB. « Si le pylône et le transformateur sont déplacés, il faudrait pouvoir les replacer ailleurs. Toutefois, selon les vérifications faites, il n’y a pas d’endroit dans la région pour que cela puisse se faire », dit-elle. Selon la responsable de communication, « il y a eu également une proposition de la part du CEB que le transformateur soit replacé quelques mètres plus loin, mais la dame aurait refusé», confie-t-elle.

Par la même occasion, elle a tenu à préciser que, depuis 2005, il n’y a eu aucun souci au niveau de ce transformateur, pas de projections d’étincelles comme dans le passé. « À notre niveau, au CEB nous pourrons éventuellement négocier pour replacer le transformateur à proximité de la cour même, pour qu’une entente soit trouvée. De plus, le transformateur était déjà présent en cet endroit avant que les résidents ne s’installent sur le terrain. Il semblerait même qu’il a été placé sur une réserve : c’est-à-dire un espace inconstructible en bord de route », conclut la responsable.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more