Actualités

Pour mitiger l’impact de Metro Express : des Feeder Buses en cadeau aux compagnies du transport

Le gouvernement ne reste pas insensible aux appels de secours des compagnies de transport en commun, dans le cadre de l’introduction du Metro Express. Un bouquet de cadeaux a été concocté pour pallier la baisse substantielle de leurs revenus.

Le ministre des Infrastructures publiques et du Transport, Nando Bodha, a été mandaté par le gouvernement pour rencontrer les opérateurs d’autobus qui seront affectés par l’entrée en opération de Metro Express. Il leur communiquera le bouquet de cadeaux que le gouvernement leur offrira pour qu’ils puissent maintenir leurs compagnies à flot sans avoir à licencier le moindre employé.

 Selon nos recoupements, le fleuron de ce bouquet sera l’offre gratuite de Feeder Buses. Le gouvernement puisera d’une enveloppe d’aide de Rs 500 millions du gouvernement de la République de Chine pour leur acheter des autobus électriques qui leur seront donnés gratuitement. Cela constituera d’importantes économies pour ces compagnies, car un Feeder Bus électrique de 29 passagers et mesurant neuf mètres coûte environ Rs 10 millions. Pour la première phase du projet, 55 Feeder Buses seront en opération entre Port-Louis et Rose-Hill. Ainsi, Rose-Hill Transport, qui opérera 23 Feeder Buses, n’aura pas à débourser 
Rs 230 millions contre Rs 180 millions pour l’United Bus Service, Rs 110 millions pour la Corporation nationale du transport et Rs 30 millions pour Triolet Bus Service. À terme, il y aura 110 Feeder Buses au total sur le trajet Port-Louis/Curepipe.

Ce cadeau du gouvernement est accueilli avec grande satisfaction par les compagnies d’autobus desservant sur le Metro corridor, soit entre Port-Louis et Curepipe. « Si tel est le cas, cette mesure va certes nous soulager énormément. Nous aurions dû emprunter de l’argent d’une banque et payer des intérêts. Si c’est un cadeau, notre Balance Sheet sera allégée de deux items importants : les intérêts à payer et la dépréciation des véhicules », fait ressortir un opérateur.

Deuxième cadeau

Dans un premier temps, le gouvernement avait créé un fonds de Rs 100 millions pour subventionner les bus électriques qui agiront comme Feeder Buses. Rose-Hill Transport a déjà fait acquisition de quelques-uns au coût de Rs 4,2 millions chacun. Ils transporteront les passagers vers les stations de métro à des intervalles de 7 à 8 minutes aux heures de pointe et de 10 à 12 minutes en temps normal. 

Selon les opérateurs, la mise en opération des Feeder Buses représente un coût énorme, car il opérera pendant 18 heures, soit de 5 heures à 23 heures sur deux shifts. D’après leur calcul, le coût d’opération par jour d’un Feeder Bus tourne autour de Rs 10 000. Soit Rs 300 000 par mois. Donc, environ Rs 7 millions par mois pour la flotte de Rose-Hill Transport, Rs 5,5 millions pour United Bus Service et Rs 3,3 millions pour la Corporation nationale du transport. 

Le deuxième concerne les subsides qu’accorde le gouvernement aux opérateurs d’autobus dans le cadre de la gratuité du transport pour les étudiants et les personnes âgées. Selon nos recoupements, le gouvernement va continuer à verser ces subsides aux compagnies concernées pour les autobus qui ne seront pas en circulation dans le corridor du Metro. Ces compagnies prévoient une baisse d’environ 50 % de leurs passagers avec l’entrée en service du Metro Express. Et ainsi, ils vont devoir diminuer le nombre d’autobus sur ce corridor par 50 % également. « Ce sera une initiative très louable de la part du gouvernement, car elle nous permettra de sauvegarder tous les emplois. Fini le stress des employés qui appréhendaient leur licenciement forcé », fait ressortir un autre opérateur.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !