Live News

Pour contrer les faux coupons : des parkings électroniques bientôt introduits

parkings électroniques

Les fraudeurs n’ont qu’à bien se tenir. Des parkings électroniques seront bientôt installés à travers le pays. La National Transport Authority (NTA) veut introduire ce système, car de faux coupons de parking sont en circulation en ce moment.

Exit les coupons de parking. La NTA travaille sur un système où un automobiliste n’aura plus besoin de se servir de coupons de parking. Car, dit-on, il y a trop de faux coupons de parking en circulation. Le pot-aux-roses a été découvert après le contrôle des officiers de l’organisme dans les rues de la capitale, quelque temps de cela. Le vrai coupon et le faux sont identiques et il est quasi-impossible de les identifier. D’où la décision d’introduire un système difficilement falsifiable, souligne-t-on au sein du ministère des Infrastructures publiques.

On affirme aussi que le non-achat des coupons de stationnement est un manque à gagner, alors que les faux coupons se vendent à moitié prix, d’où l’engouement de certains automobilistes pour en acheter. Le projet est encore à un stade embryonnaire, explique un cadre de la NTA. Celui-ci souligne que la compagnie Harel Mallac a été sollicitée pour concevoir le système de parking électronique. « Il sera plus facile de tout contrôler. En ce moment, on ne sait même pas si les automobilistes respectent le délai octroyé pour occuper un parking payant », fait-il comprendre.

Avec le nouveau système, on envisage la possibilité de se servir d’un scanner pour payer le parking électronique, affirme-t-il. « Une fois lancé, ce système sera installé à travers le pays. Le paiement à travers une application sur le portable est aussi à l’étude. C’est la compagnie Harel Mallac qui devra proposer la meilleure option », affirme-t-il.

Le cadre de la NTA a également fait comprendre qu’avec le Cashless Bus System, il se peut qu’une puce soit intégrée dans la carte et que les automobilistes l’utilisent quand ils se rendent sur les aires de stationnement. « Les officiers de la NTA devront se munir de scanners ou de tablettes qui pourront lire les données, afin de savoir si l’utilisateur du véhicule garé a déjà payé sa facture. On travaille sur plusieurs possibilités en attendant de trouver la meilleure formule », indique-t-il.

Related Article