Politique

Pour bons services rendus : le ML accentue ses recrutements au No 13

Le Mouvement Liberater (ML) est encore à la base de remous à Rivière-des-Anguilles/Souillac (No 13). Cela fait de longs mois que Seety Naidoo, le président du Central Electricity Board (CEB), ne cache pas ses intentions d’y décrocher un ticket. Dans le milieu politique de la région, on attribue une vague de récents recrutements dans la Fonction publique à cette ambition.

Il y a d’abord eu des recrutements dans les hôpitaux en septembre dernier. Sur un peu plus de 40 Attendants recrutés, une quinzaine provenaient du No 13. Pour le même nombre de General Workers, on pouvait en trouver 11 issus de cette circonscription. Un détail qui n’a pas échappé à l’attention des observateurs avisés.

L’histoire se répète durant le même mois avec le recrutement de 13 Management Support Officers par le ministère de la Fonction publique, nombreux proviennent de Rivière-des-Anguilles, Camp Diable ou encore Bois-Chéri.
Plus récemment, notamment au cours de ce mois-ci, ce sont sept Office Auxiliary Attendants qui ont été recrutés de la circonscription sur un total de 50. Si les postes avaient été répartis équitablement par circonscription, il n’aurait pas dû y avoir plus de trois personnes de la même région. Ils ont pris leurs postes le 10 septembre.

Deux de ces nouveaux fonctionnaires contactés par Le Défi Plus nient toutefois des liens avec le ML : « Je n’ai aucun lien avec le ML, assure l’un deux, je suis sur la liste des demandeurs d’emplois depuis 1998. Je suis allé à bon nombre d’interviews qui n’ont rien donné. Je n’ai jamais frappé à la porte d’un ministre. » Le deuxième s’est contenté de commenter : « Mo pa konn nanie dan sa bann zafer la mwa  »
 

Jouer Mega Millions