Faits Divers

Pour avoir dénoncé une liaison amoureuse: Ridwaan,19 ans, kidnappé, séquestré et battu

«Nou ti pou fini perdi nou zanfan. » C’est le cri du cœur de Shazabeen, 35 ans, la mère de Ridwaan Oozeer, 19 ans, qui affirme avoir été enlevé, battu et torturé par des individus. Il accuse un policier d’être le chef de la bande. L’agent a été arrêté. Depuis, la famille Oozeer, à Camp Chapelon, vit dans l’angoisse.

C’est le 17 avril que l’incident se serait produit. Ridwaan raconte qu’il marchait dans les rues de Bell-Village quand deux individus l’ont abordé. « Ils m’ont demandé de fumer une cigarette avec eux. » Le jeune homme aurait accepté. Puis, un van blanc se serait arrêté à sa hauteur. Les individus l’auraient jeté de force dans le véhicule. Trois autres hommes s’y trouvaient. Ridwaan aurait reconnu le conducteur, un dénommé Iftekar. Ce policier aurait une dent contre lui. Ridwaan a, en fait, informé son oncle qu’il avait surpris  l’agent avec sa fille.

« On ne savait où le chercher »

Dans la voiture, le jeune homme, qui était ligoté et bâillonné, aurait été battu. à l’entrée de Flic-en-Flac, le van s’est immobilisé. « Li (le policier ; NdlR) bat mwa kout pwin ek kout matrak dan vant ek lor mo figir. » Ridwaan aurait supplié ses agresseurs d’arrêter, en vain.  Il aurait ensuite été emmené de force dans une maison. Avec son cellulaire, il a informé sa mère. « Ma mo pou mor. Bann-la inn anlev mwa, zot pe bat mwa, tir mwa, Iftekar pou touy mwa. » Les malfrats lui auraient arraché son téléphone. « Apre zonn atas mwa ek enn sez, zonn atas mo lerin ek lakord. » Puis, les agresseurs l’auraient abandonné à son sort. Entre-temps, les proches de Ridwaan ont alerté la police de Pailles. « On ignorait où le chercher », confie la mère. La Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Sud a interpellé Iftekar. Interrogé par les hommes des inspecteurs Poorecelan et Goolap et du sergent Dassaye, il a nié toute implication, affirmant qu’il était en famille ce jour-là. Lundi après-midi, alors que les recherches battaient leur plein, Ridwaan est apparu au poste de Petite-Rivière, les mains et les pieds liés. « Zonn inn met mwa dan vann, zot inn vinn larg mwa Ti Rivier. » Ridwaan a été hospitalisé. Le policier Iftekar, qui a comparu au tribunal de Port-Louis, a été inculpé d’enlèvement. Quatre jours plus tard, il a retrouvé la liberté conditionnelle. La CID de Port-Louis Sud poursuit son enquête.

Related Article

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !