Live News

Pour avoir défendu sa mère : un ado poussé d’une hauteur de trois mètres sur l’autoroute

Un ado poussé d’une hauteur La mère montre l’endroit où son fils a été agressé. En médaillon, les blessures subies par l’ado.

Jason (prénom modifié), âgé de 16 ans, l’a échappé belle. Cet adolescent, habitant de Camp-Chapelon a été victime, le 16 septembre dernier, d’une agression qui a failli lui être fatale.

Lors d’une altercation avec Nadil B., un jeune de la localité, Jason a été poussé d’une hauteur d’environ de trois mètres sur l’autoroute M1. Ce serait un règlement de comptes. L’adolescent ne supportait pas que le suspect soit irrespectueux envers sa mère, Ferozia, 33 ans.

Depuis quelque temps Jason et Nabil, 21 ans, seraient à couteaux tirés. La maman explique que ce dernier et son fils avaient eu une virulente prise de bec, il y a environ une semaine. « Sa lot garson la bwar. Ek boukou dimoun li gayn problem. Souvent, quand je me rends à la boutique du coin, il m’insulte. Je ne me laisse pas faire », nous dit-elle. Ferozia n’a pas osé informer son fils par crainte qu’il ne veuille s’en mêler, mais Jason a fini par le savoir. « Il y a une semaine, alors que je marchais en compagnie de mon fils, nous avons croisé le jeune homme dans la localité. Mon fils lui a dit de mieux se comporter envers moi et les choses ont dégénéré », ajoute la maman.

Les deux en sont venus aux mains. « Mon fils, qui pratiquait la boxe, lui a assené un coup. Le jeune homme s’est écroulé. Quand il s’est relevé, il s’est saisi d’une barre de fer. Mon fils s’est défendu », poursuit Ferozia. Ils ont finalement pu se séparer. Toutefois, le chapitre était loin d’être clos.

« Le 16 septembre dernier, l’adolescent est sorti de chez lui pour aller déposer sa copine à l’arrêt d’autobus », relate la mère. Sur le chemin du retour, il a croisé Nabil qui, semble-t-il, épiait ses mouvements.  

«  Taler mo kass to lezo »

Selon la version de la maman, Nabil se serait précipité vers son fils, tout en lui proférant des menaces en ces termes : « Taler mo kass to lezo. » La seconde d’après, il a joint le geste à la parole. Il aurait poussé Jason du haut d’une murette en bordure de l’autoroute et l’adolescent est tombé dans le vide. Il a fait une chute d’au moins trois mètres et s’est retrouvé sur le dos, à quelques mètres seulement de l’autoroute. Après son geste, le suspect s’est sauvé.  Les passants se sont alors arrêtés pour porter secours à l’adolescent.

« On est venu m’en informer. Quand je me suis rendue sur place, j’ai vu mon fils à terre se tordant de douleurs », raconte Ferozia. Une ambulance a été mandée et l’adolescent a été transporté à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo pour des soins. « C’est une chance qu’il ne soit pas tombé la tête la première. Il aurait pu y mourir. Il s’en est sorti avec des ecchymoses au dos et une bosse derrière la tête, mais il n’a aucune fracture », ajoute la maman, qui craint toutefois que cette chute ne laisse des séquelles ou que le Nadil B. ne tente autre chose contre son fils.

Depuis cet incident, l’adolescent ne s’est pas rendu au collège. « Mon fils est un élève brillant. Après son agression, il ne s’est pas rendu au collège. Il ne s’est pas encore remis de cette agression », lâche la mère désemparée.  

Le présumé agresseur est connu des services de police. Il a été arrêté jeudi soir par des limiers de l’Anti Robbery Squad de Port-Louis et a été remis à la police de Pailles.