Magazine

Poulaven Cheenaramen Promouvoir la langue et la culture tamoules

Poulaven Cheenaramen Il a été élu Meilleur acteur et meilleur écrivain local au National Drama Competition Tamil Language 2018.

Il a fait la fierté de Maurice lors de la dernière édition de l’International Tamil Elocution Competition (Pesu Tamizha Pesu) 2018. Il a raflé le prix de Meilleur acteur et Meilleur écrivain local à la National Drama Competition Tamil Language 2018 aux côtés de la troupe L’Escalier Kambar Moonetra Cuttam. Poulaven Cheenaramen milite pour la promotion de la langue et de la culture tamoules. Rencontre.

SSa participation lui a valu le prix du Young Tamil Flame lors de l’International Tamil Elocution Competition au Myanmar. Un concours international qui réunit des participants de différents pays, à savoir l’Inde, le Sri Lanka, l’Australie et la Malaisie. Poulaven Cheenaramen a fait flotter très haut le drapeau de notre pays qui participait pour la première fois à cette compétition.  Le jeune homme de 28 ans a fait bonne impression en remportant l’Ilan Tamizh Sudar Viruthu qui signifie Young Tamil Flame.

poulaven
Poulaven Cheenaramen  a remporté le prix  de ‘Young Tamil Flame’ lors de l’International Tamil Elocution competition au Myanmar.

« Le but de ce concours est de mettre en évidence  la contribution de la langue et de promouvoir la culture tamoule à travers le monde afin de créer les leaders de demain. Je suis convaincu que participer à de tels événements ne peut  qu’enrichir nos connaissances. Partager ces connaissances est encore plus important. »

Enseignant de tamoul, Poulaven a suivi les pas de sa mère, également enseignante de cette langue. « La langue tamoul est omniprésente dans ma vie. J’ai réalisé le rêve de mes parents qui voulaient que je pérennise la langue tamoule. » Pourtant, ce n’est que durant ses années universitaires qu’il développe un amour pour le tamoul.  Après un degré en Tamil Language, il complète actuellement sa maîtrise.

Cette langue le mène sur les planches dès son plus jeune âge. « À dix ans, je participais à des pièces de théâtre en tamoul et cela m’a permis de surmonter ma timidité et m’affirmer. »

Après plusieurs tentatives, en 2014, le jeune homme prend la deuxième place au concours national de théâtre en langue tamoule et la première place en 2015, 2016 et 2018 avec la troupe L’Escalier Kambar Moonetra Cuttam. « Cette année, nous avons raflé tous les prix. Au fil des expériences, nous avons maîtrisé plusieurs aspects de cet art qui nous permet de promouvoir la culture et la langue tamoules à Maurice. »

La pièce Veerattaay est une œuvre inspirée de la littérature tamoule ancienne, Purananooru. L’histoire parle d’une mère qui, même après avoir perdu son mari, envoie son fils sur le champ de bataille. Rapidement, les nouvelles se répandent à l’effet que son fils était un lâche et qu’il s’est fait poignarder dans le dos alors qu’il essayait de s’enfuir. La troupe comprend Ragini Calinghen, Arvin Ajodya,  Tenamudam Cheenaramen, Tanigay Calinghen, Darmalingum Ramoo, Eghanden Othandee, Vinayagen Veerasami, Jayen Payen et Maladevi Cheenaramen.

Aujourd’hui, c’est aux plus jeunes que Poulaven souhaite transmettre sa passion pour le tamoul. « Je veux que d’autres jeunes comme moi développent ce même amour pour cette langue ancestrale. »

Poulaven a d’ailleurs pour projet d’ecrire un livre pour enfant en tamoul. Il souhaite aussi lancer un des premiers courts-métrages en tamoul à Maurice.