Live News

Poulailler inondé à Chamouny : le service vétérinaire de l’Agro-industrie dresse un constat

Le poulailler d’Adarsh Jugnarain a été inondé après la montée des eaux suite aux fortes averses qui se sont abattues dans le Sud samedi

Le poulailler de la famille Jugnarain à Chamouny a été inspecté par une équipe du ministère de l’Agro-industrie ce dimanche 25 avril. Il s’agit d’une équipe composée des officiers de la Veterinary Division et ceux du Food and Agricultural Research and Extension Institute (FAREI).
 
Sur place, environ 3 000 volailles ont été retrouvées vivantes dans le poulailler. Toutefois, aucune trace de celles qui ont été noyées par la montée des eaux suivant les grosses averses de ce samedi 24 avril.

Or, selon un officier du ministère de l’Agro-industrie, toutes les dispositions avaient été prises pour récupérer et incinérer les volailles mortes. 
Celui-ci indique que d’après les explications obtenues sur place, les carcasses auraient été emportées par une compagnie sucrière. « Nous allons prendre contact avec la compagnie afin de savoir comment les carcasses ont été disposées », souligne l’officier.
 
Dans une déclaration à www.défimedia.info, Adarsh Jugnarain, le directeur de Jug Poultry, confirme que les carcasses ont été bel et bien disposées par une autre société. Selon ces dires, les carcasses auraient été enterrées. Interrogé sur le nombre de volailles  perdues, notre interlocuteur indique qu’il faudra attendre la vente de toutes les volailles restantes pour connaître le nombre exact. 
  
A samedi, Adarsh Jugnarain avait avancé le chiffre d’environ 7 000 poules noyées par la montée des eaux. L’éleveur parlait alors d’un manque à gagner d’environ Rs 1 million.

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !