Live News

Pot-de-vin de Rs 100 à un policier : un chauffeur d’autobus condamné à 180 heures de travaux communautaires

Ce chauffeur d’autobus répondait, devant la FCD, de corruption.

Un chauffeur d’autobus de 46 ans avait offert Rs 100 à un policier. Il a été condamné à 180 heures de travaux communautaires devant la Financial Crimes Division. Il aura aussi à s’acquitter d’une amende de Rs 13 000 et son permis a été suspendu pour une période de huit mois.

Un chauffeur d’autobus de 46 ans, habitant Mare-d’Albert, répondait, devant la Financial Crimes Division (FCD), de quatre accusations. Il conduisait dans la mauvaise direction dans une rue à sens unique. Il conduisait une moto sans gilet fluorescent. Il conduisait en état ébriété. Et il avait offert un pot-de-vin à un policier. Il avait été interpellé, le 20 juillet 2014, à Rose-Belle.

Initialement, le chauffeur d’autobus avait été condamné à un an de prison par le magistrat Vijay Appadoo, président de la FCD. Ce dernier a suspendu la peine et ordonné un rapport social. C’était pour voir si l’accusé pouvait effectuer des travaux communautaires. Après avoir pris connaissance du rapport social, qui était favorable, la FCD a commué la peine d’un an de prison en 180 heures de travaux communautaires. Le condamné devra se présenter de nouveau devant le tribunal, le 28 mars 2022.

Le chauffeur d’autobus a aussi été condamné à une amende de Rs 13 000 et son permis a été suspendu pour une période de huit mois. 

Délits routiers

Le 20 juillet 2014, l’accusé conduisait une motocyclette lorsqu’il a été arrêté par un policier lors d’un contrôle routier. Il avait commis des infractions routières. De plus, il conduisait sous l’influence de l’alcool. Alors que le policier allait le verbaliser, il lui a offert Rs 100. Il a alors été interpellé pour avoir tenté de corrompre un policier. 

Il avait plaidé coupable et présenté des excuses. Il avait relaté qu’il était chauffeur d’autobus depuis 2007 et qu’il était divorcé depuis dix ans. Il avait aussi expliqué qu’il est père de deux garçons et qu’il est le seul à subvenir aux besoins de sa famille. 

Dans son verdict, le président de la FCD, le magistrat Vijay Appadoo a noté que l’accusé a été verbalisé pour plusieurs délits routiers et qu’il a fait des aveux dans ses déclarations à la police.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !