Live News

Postes vacants à la tête de la BoM : Deshmuk Kowlessur et Sadhna Gopal en pole position 

Les postes de nos 1, 2 et 3 à la Banque de Maurice seront remplis dans les jours à venir. Plusieurs noms sont examinés de près. Parmi figurent ceux de Deshmuk Kowlessur, de Sadhna Gopal, de Harvesh Seegolam et de Chandan Jankee.

Qui pour remplacer Yandraduth Googoolye et Vickram Punchoo, respectivement no 1 et no 3 de la Banque de Maurice (BoM) ? Et pour remplir le siège de no 2, celui de First Deputy Governor, qui était occupé par Renganaden Padayachy - aujourd’hui, ministre des Finances - jusqu’à sa démission le 7 octobre pour participer aux élections générales ?

Trois noms reviennent avec insistance. Celui qui est en meilleure position pour occuper la position de gouverneur de la BoM est Deshmuk Kowlessur, directeur exécutif de la Competition Commission of Mauritius. Le travail de l’économiste de 56 ans a été fortement apprécié au niveau de cette instance. Il est un proche parent de Sanjeev Ramdenee, lui-même beau-frère du Premier ministre Pravind Jugnauth.

Sadhna Gopal devrait, elle, aussi pouvoir s’asseoir dans l’un des fauteuils du Top 3 de la banque centrale. Également économiste, elle est actuellement Company Secretary de la BoM, et ce depuis 17 ans. 

La candidature de Harvesh Seegolam est aussi examinée avec beaucoup d’attention. Ce dernier officie en tant que Chief Executive à la Financial Services Commission depuis deux ans et huit mois. Avant cela, il a été Chief Executive à la Financial Services Promotion Agency pendant un an et huit mois. Il a également passé environ deux ans au Board of Investment. Son CV serait soutenu par Renganaden Padayachy. Par contre, il ne ferait pas l’unanimité à un plus haut niveau. 

L’économiste Chandan Jankee, ambassadeur de Maurice en Allemagne jusqu’à sa démission en octobre dernier pour prêter main forte au gouvernement durant la campagne électorale, est lui aussi un candidat pour un des postes dans le Top 3 de la BoM. 

Le nom de Vasant Bunwaree a circulé jusqu’à récemment. Ministre des Finances du 16 novembre 1996 au 16 septembre 2000 pour le compte du Parti Travailliste, il a été ministre du Travail du 5 juillet 2005 au 13 septembre 2008, pour ensuite revêtir le costume de ministre de l’Éducation du 14 septembre 2008 jusqu’à décembre 2014. 

Quelques mois avant les élections générales, il a offert son soutien à l’alliance MSM/ML et a été un des meneurs de la campagne du gouvernement à la circonscription no 12 (Mahébourg/ Plaine-Magnien). Il nous revient cependant que Vasant Bunwaree, cardiologue de profession, pourrait obtenir un emploi de conseiller au ministère de la Santé.

Au niveau de l’Economic Development Board, on souhaite que ces postes vacants à la BoM soient remplis au plus vite et, si possible, dès la semaine prochaine. « Le plus important pour nous, c’est la rapidité avec laquelle les postes seront remplis et que le choix porte sur les bonnes personnes. La Banque de Maurice, c’est la politique monétaire. Dans le passé, cela a été plutôt bien maîtrisé, car l’inflation était sous contrôle. Il est essentiel qu’il y ait toujours des personnes compétentes à la tête de ces institutions extrêmement importantes », avance Kevin Ramakaloan, directeur-général de Business Mauritius.

« L’ancienne équipe ne fonctionnait déjà pas de manière indépendante. On l’a vu quand la Banque centrale a permis au gouvernement de puiser Rs 18 milliards dans son Special Reserve Fund pour éponger la dette publique. Si maintenant, on les remplace par des personnes encore plus pro-gouvernement, alors là c’est quand même alarmant », réagit Reza Uteem, Deputy Leader du Mouvement militant mauricien.

Xavier-Luc Duval soutient, pour sa part, que « tout le monde sait que l’indépendance de la Banque centrale est essentielle pour la bonne santé d’une économie ». Et d’ajouter : « à Maurice, depuis quelques années, le vrai pouvoir était placé dans les mains d’un agent politique, qui a posé sa candidature aux dernières élections pour le gouvernement et qui est aujourd’hui ministre des Finances. Il semble que nous allions vers une encore plus grande politisation de la Banque centrale, avec les nominations qui viennent. »

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !