Faits Divers

À Poste-de-Flacq : une femme de 87 ans succombe après une chute dans les escaliers

Laure Boilam Dans l’après-midi du dimanche 24 novembre, le cadavre de Laure Boilam a été transporté à la morgue par la police pour une autopsie.

Le cadavre de Laure Boilam, 87 ans, a été découvert, à son domicile, à Poste-de-Flacq, dans la journée du dimanche 24 novembre. La Criminal Investigation Division de Flacq a interpellé son fils Mario Boilam, 58 ans.

Il a expliqué aux enquêteurs que sa mère a fait une chute dans les escaliers dans la soirée du samedi 23 novembre. Il a raconté l’avoir ensuite aidé à se mettre au lit. Dans la matinée du dimanche 24 novembre, Laure Boilam se trouvait toujours dans son lit et Mario Boilam explique avoir alors constaté son décès.

La police a été mandée, les limiers de la Criminal Investigation Division (CID) de Flacq sont arrivés sur les lieux dans l’après-midi du dimanche 24 novembre. La police scientifique a aussi inspecté les lieux.
Une première observation :  la défunte avait des blessures au visage.

Gérard Boilam, un autre fils de la défunte, est affligé. Il explique que sa mère souffrait d’Alzheimer et que son frère Mario s’était chargé de veiller sur elle.

« Linn kit so travay dan tablissman pou vey mo mama », explique-t-il. « Mo pa rest isi mo rest Nouvel Frans. Seki monn tende mo mama inn mor », lache-t-il.

Les limiers de la CID veulent tirer au clair pourquoi Mario n’a pas alerté le SAMU ou la police dans la soirée du samedi après la « chute » de sa mère dans les escaliers. Certaines personnes évoquaient une « dispute entre la mère et son fils ». La police veut aussi comprendre pourquoi Mario a transporté sa mère pour la mettre au lit et n’a pas alerté les autorités pour obtenir du secours.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !