Live News

Poste constitutionnel : Harry Ganoo nommé Ombudsperson

Harry Ganoo.

Harry Ganoo, frère ainé du ministre des Affaires étrangères Alan Ganoo, devient le nouveau Ombudsperson. Il a été nommé à ce poste constitutionnel par le président de la République, Prithviraj Roopun, après consultations avec le Premier ministre et le leader de l’opposition.

Harry Ganoo indique qu’il a accepté sa nomination le jeudi 19 mai. Mais il n’a pas encore pris ses fonctions. Il devra d’abord prêter serment devant un juge de la Cour suprême avant de pouvoir assumer cette nouvelle responsabilité.

De mars 2020 à ce jour, il était le président du Civil Service College. Et pour exercer comme Ombudsman, il a démissionné de cette position.

Il est de cinq ans l’ainé d’Alan Ganoo. Il a eu une longue carrière dans la fonction publique. Il compte quelque quarante années de carrière. Il est devenu fonctionnaire en 1972 et a occupé de hautes responsabilités.

« J’ai travaillé avec les quatre Premiers ministres et directement avec Navin Ramgoolam, sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger. J’ai eu une longue carrière sans reproches et j’ai terminé comme secrétaire au cabinet et chef de la fonction publique en 2006 », explique-t-il. Il a été président du steering committee sur le Civil Service College pendant trois ans.

Il a ensuite pris de l’emploi chez Desbro puis Raphael Fishing, avant de revenir dans le giron gouvernemental en 2014. Alan Ganoo, en tant que membre de la direction du Mouvement militant mauricien, était alors dans l’opposition.

Harry Ganoo est aussi le frère de Dalida Allagapen. Celle-ci avait pris sa retraite en tant que Senior Chief Executive du ministère de la Santé, après l’ouverture de l’enquête sur l’achat controversé de 999 000 comprimés de Molcovir.

Selon la Constitution, l’Ombudsman peut enquêter sur toute action entreprise par un fonctionnaire ou une autorité, après une plainte d’un membre du public, à la demande d’un ministre ou d’un autre membre de l’Assemblée nationale ou enquêter de son propre chef.

Les pouvoirs de l’Ombudsman sont très larges.

Par contre, il ne peut enquêter sur le président de la République ou le personnel de ce dernier, le Chef juge, une commission établie par la Constitution, le directeur des poursuites publiques ou une personne qui agit en accord avec ses instructions ou une personne qui exerce les pouvoirs qui lui ont été délégués par la Public Service Commission ou la Disciplined Forces Service Commission. Et il ne peut pas se substituer à un tribunal.

Il doit agir en toute indépendance et ne tombe sous aucune autorité autre que la sienne. Il est aussi tenu de présenter un rapport annuel et de la déposer à l’Assemblée nationale.

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !