Live News

Post-intempéries Pravind Jugnauth : « C'est dégoûtant de faire la politique sur le malheur des autres » en réponse à Xavier-Luc Duval

Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce lundi 18 février 2019 du côté du bâtiment du Trésor quelques minutes après 15 heures, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a dressé un bilan exhaustif des intempéries qui ont durement touché le nord du pays ce dimanche 17 février.

"En espace de quelques heures, il y a eu des grosses averses avec des inondations j'exprime ma sympathie et ma solidarité avec les familles affectées", a déclaré en guise d’introduction, Pravind Jugnauth.

Le Premier ministère a ainsi évoqué le bilan actuel de la situation et s’est vivement réjoui qu’aucun drame mortel n’ait été à déplorer suite aux fortes précipitations qui se sont abattues notamment dans le nord de Maurice.
Pravind Jugnauth a également tenu à remercier les hommes déployés sur le terrain et qui sont venus en aide aux sinistrés. 

314 habitants sinistrés dans des maisons inondées
192 personnes du côté de Riche-Terre, 31 se trouvant à Roche-Bois, 19 à Ste-Croix et 72 à Richelieu, ont été notamment secourus au plus fort des intempéries et transférés dans l’urgence vers des centres de refuge. 

Au total, on recense 314 habitants sinistrés dans des maisons inondées et qui ont été pris en charge par les services de secours. 

Le chef du gouvernement est revenu sur les inondations du 30 mars 2013, faisant un parallèle par rapport à aujourd’hui. « La situation est comparable » certes, mais les infrastructures ont permis d’atténuer grandement les effets des inondations selon lui.

Pravind Jugnauth a aussi mis en avant que le gouvernement a investi massivement dans la construction de drains. Le dernier budget alloué représentait Rs 1 milliards à destination de la National Development Unit (NDU) et également Rs 1 milliard versées aux collectivités locales.  

« En 2013 lors des inondations, il y a eu mort d'hommes »
Revenant sur les dernières déclarations critiques du leader de l'opposition, le Premier ministre a tenu à préciser qu'il y a des retards à rattraper inévitablement et que ce sont les héritages du passé qui reposent manifestement sur le dos du gouvernement actuel. Pour Pravind Jugnauth, les drains ont été mal conçus à l’époque et sans aucune planification dans le développement futur.  

« En 2013 lors des inondations il y a eu mort d'hommes, Xavier-Luc Duval n'a pas démissionné... C'est dégoûtant de faire la politique sur le malheur des autres », a dit Pravind Jugnauth pour répondre aux attaques à peine voilées du leader de l'opposition.