Actualités

Post-élections : ce qu’il faut retenir des résultats des législatives 2019 

Victoire pour certains, défaite pour d’autres. Si certains scénarios étaient prévisibles, d’autres étaient inattendus. Mais une chose est sûre : les élections générales de 2019 auront été riches en enseignements. Mais que retient-on au juste, si nous devions résumer ces législatives en quelques mots ? Réponse.

 Résumé 

Les résultats des élections sont féconds en enseignements. D’abord, avec 37 % des suffrages, l’Alliance Morisien a décroché 38 sièges, contre 14 sièges (31 %) pour l’Alliance Nationale et huit sièges (22 %) pour le MMM. Puis Navin Ramgoolam, qui a changé de circonscription rurale, a été battu par 638 voix au no 10 (Montagne-Blanche/GRSE). Quant au MMM, il est en perte de vitesse dans les circonscriptions rurales où quatre de ses candidats n’ont pas pu récupérer leur cautionnement, ayant recueilli moins de 10 % des votes. A contrario, l’Alliance Morisien a fait le plein dans huit circonscriptions – une urbaine et sept rurales –, contre une circonscription seulement pour le MMM et zéro pour l’Alliance Nationale. L’Alliance Morisien n’a pas d’élu dans trois circonscriptions (toutes urbaines – nos 2, 3 et 20), contre 11 pour l’Alliance Nationale (quatre urbaines et sept rurales) et 15 pour le MMM (cinq urbaines et 10 rurales). 
 

Port-Louis :

Alliance Morisien 

Performance mi-figue mi-raisin de l’Alliance Morisien dans la capitale. Elle a certes réussi à y faire élire quatre candidats – un élu dans la circonscription no 1 (GRNO/Port-Louis Ouest) et trois autres au no 4 (Port-Louis Nord/Montagne-Longue). Mais elle a enregistré ses plus piètres performances sur le plan national dans la circonscription no 2 (Port-Louis Sud/Port-Louis centre) avec une moyenne de pourcentage de votes de 21,7 %, suivie de la circonscription no 3 (Port-Louis maritime/Port-Louis Est) avec une moyenne de 22,3 %. 

Alliance Nationale

C’est dans la capitale que l’Alliance Nationale a réalisé sa meilleure performance en raflant six des 12 sièges à pourvoir, à raison de deux élus dans les circonscriptions 1, 2 et 3. C’est aussi à Port-Louis qu’elle a réalisé ses meilleurs scores sur le plan national : une moyenne de pourcentage de votes de 45,2 % au no 2 (Port-Louis Sud/Port-Louis Centre) et de 43,04 % au no 3 (Port-Louis maritime/Port-Louis Est). 

MMM 

Débâcle des mauves dans la capitale qui était jadis leur bastion. Le MMM ne se retrouve qu’avec deux députés, nommément Reza Uteem (au no 2) et Aadil Ameer Meea (au no 3). Pis, il a enregistré une moyenne de pourcentage de votes de 19,3 % seulement au no 4 (Port-Louis Nord/Montagne-Longue).  


Plaines-Wilhems :

Alliance Morisien 

L’Alliance Morisien a remporté plus de sièges (sept) que le MMM (six) et l’Alliance Nationale (cinq) dans les Plaines-Wilhems qui comprennent les circonscriptions 15, 16, 17, 18, 19 et 20. Elle a eu des élus dans toutes ces circonscriptions, à l’exception du no 20 (Beau-Bassin/Petite-Rivière). 

Alliance Nationale

Performance mitigée de l’Alliance Nationale dans les Plaines-Wilhems. Elle n’a fait élire que cinq candidats dans les six circonscriptions, c’est-à-dire deux au no 15 (La Caverne/Phœnix), deux au no 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes) et un au no 17 (Curepipe/Midlands).

MMM 

C’est aux Plaines-Wilhems que le MMM a réalisé son meilleur score, soit six élus. Il le doit grandement à la circonscription no 19 (Stanley/Rose-Hill) où il compte deux élus, dont Paul Bérenger, ainsi qu’à la circonscription no 20 (Beau-Bassin/Petite-Rivière) où ses trois candidats ont été élus. C’est dans ces deux circonscriptions que le parti mauve a réalisé ses meilleurs scores, avec une moyenne de pourcentage de votes de 38,4 % et 37,8 % respectivement.


Circonscriptions rurales

Alliance Morisien

L’Alliance Morisien a presque fait une razzia sur les circonscriptions rurales (nos 5 à 14), en raflant 27 des 30 sièges à pourvoir. De toute évidence, c’est bien là qu’elle réalise ses meilleures performances : un pourcentage de votes de 50,2 % en moyenne au no 7 (Piton/Rivière-du-Rempart) ; 49,7 % au no 9 (Flacq/Bon-ssAccueil) et 48,2 % au no 8 (Quartier-Militaire/Moka). La plus faible moyenne qu’elle a enregistrée dans les circonscriptions rurales est de 37,5 % et c’est au no 12 (Mahébourg/Plaine-Magnien).

Alliance Nationale    

Résultats catastrophiques de l’Alliance Nationale dans les circonscriptions rurales. D’une part, son leader, Navin Ramgoolam, n’a pas pu se faire élire no 10 (Montagne-Blanche/GRSE) bien qu’il ait changé de circonscription après sa défaite au no 5 (Pamplemousses/Triolet) en 2014. D’autre part, avec une moyenne de 34 % de votes dans ces circonscriptions rurales, l’Alliance Nationale n’a obtenu que trois sièges, plus précisément au no 5 (Pamplemousses/Triolet), au no 6 (Grand-Baie/Poudre d’Or) et au no 12 (Mahébourg/Plaine-Magnien). 

MMM

Désastre total pour le MMM dans les circonscriptions rurales pour trois raisons. Primo, aucun élu mauve. Secundo, sa performance se situe dans la fourchette de 7,44 % à 24,3 %. Tertio, quatre candidats n’ont pas sauvé leur cautionnement pour avoir obtenu moins de 10 % de votes : Subhas Kissoondoyal (6,5 %), Praveen Ramtohul (7,4 %) et Vinod Gooriah (8,4 %) au no 7, ainsi qu’Anoop Poonith (7,4 %) au no 9.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019