Live News

Post-Budget : l'endettement des PME du secteur touristique pas abordé, déplore Ajay Jhurry

L’Association of Tourism Operators (ATO) accueille favorablement certaines mesures. Mais elle estime que décisions auraient dû être travaillées avec une approche plus équilibrée pour donner une marge de manoeuvre plus confortable afin de soutenir les Petites et Moyennes Entreprises (PME) dans le secteur du tourisme pour tenir le coup jusqu'au redémarrage de l'industrie. C'est ce qu'affirme Ajay Jhurry, président de l'ATO.

Ajay Jhurry trouve que le programme de soutien aux PME est limité et déplore que l'endettement de celles du secteur du tourisme n'ait pas été abordé dans le Budget 2020-21.

Selon Ajay Jhurry, la décision de reporter le paiement des permis pour les opérateurs du secteur de 2 ans en fait confirme l'incertitude de la relance. Il brosse un sombre tableau de l'avenir des PME dans ce secteur. La reprise n'est pas pour de sitôt, prévoit-il. 

Pour Ajay Jhurry, la question de la survie des entrepreneurs se posera de façon particulièrement cruelle après octobre de 2020, car tous les moratoires de 6 mois seront terminés, fait-il ressortir. Il affirme que beaucoup des opérateurs vont se retrouver dans l'incapacité de repayer leur endettement et  qu'il seront « à coup sûr sous administration ou en liquidation».

Le président de l'ATO revient aussi sur l'enveloppe de Rs 10 milliards qui sera allouée pour soutenir les PME en difficulté. Cependant, il déplore que rien ne soit dit concernant le montant destiné à l'endettement des PME dans le secteur du tourisme. « Nous ne savons même pas comment cette somme sera utilisée pour aider les opérateurs à rembourser leur emprunt après le moratoire de 6 mois », affirme Ajay Jhurry. Il estime cependant que le non-paiement des locations de bail sera un grand manque à gagner pour l'État et un grand soulagement à 99 % aux hôtels qui occupent les « prime land ». « Nous n’avons pas beaucoup de petits hôtels qui sont sur les pas géométriques », fait-il valoir. 

« Nous étudions le projet de reconversion de certains établissements en appart-hôtels surtout si des conditions vont être imposées», dit le président de ATO.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !