People

Portrait : Nathalie Venis, la grande exploratrice !

Nathalie Venis La première destination de son aventure était Myanmar.

Avide de grandes aventures, Nathalie Venis, la Head of Downstream & Storage et General Manager de la compagnie Petredec, a voulu marquer ses 50 ans d’une pierre blanche. En parcourant le monde pendant 50 jours à la découverte de dix pays de cinq continents.

Nathalie Venis supervise les opérations du Groupe Petredec à Maurice et à La Réunion, qui exploite un terminal de GPL (gaz ménager) d'une capacité de 15 000 tonnes à Mer-Rouge, la plus grande installation de stockage de GPL sous pression en Afrique subsaharienne. Elle siège sur le conseil d’administration de la MIoD, elle est membre du National Committee on Corporate Governance et elle est aussi la vice-présidente de la Fondation IFE (Institute de la Francophonie pour l’Entrepreneuriat). Malgré son emploi du temps et un agenda chargé, Nathalie Venis trouve le temps de s’adonner à ses passions.

Visiter 50 pays pour un 50e anniversaire. C’est le cadeau qu’elle s’est offert « J'ai appris à mes dépens qu’il est important de prendre consciemment le temps de pratiquer vos passions afin de rester entier et j’ai pris ce temps depuis. Je me passionne pour le voyage pour apprendre, comprendre et s’unir, confie-t-elle. La musique (écouter ou faire) pour exprimer mes émotions, et l’écriture à travers mon blog perso www.iamnotanisland.com pour laisser ma trace. »

Ce voyage était aussi un défi pour célébrer son demi-siècle… « Un bel âge que j’assume pleinement et que j’ai voulu marquer. Ainsi, j’ai fait un voyage autour du monde 50 jours. J’ai visité dix pays de cinq continents. Une expérience inoubliable ! » Une aventure épique, démarré en avril 2018, que Nathalie Venis a préféré vivre en solitaire.

« Je vis une relation très heureuse avec mon conjoint. J’ai deux filles qui vivent à Madagascar. Je ne leur ai pas donné naissance, mais je suis leur maman de cœur depuis l'âge de cinq et trois ans. J’ai voulu faire ce voyage seule car je voulais, à mon gré, rencontrer des gens et des cultures. » Et elle en a vu. Au Myanmar, Japon, Australie, Nouvelle-Zélande, États-Unis, Canada, Pérou, Brésil, et l’Afrique. Une épopée qu’elle qualifie de mémorable. « J’ai ramené beaucoup de souvenirs dans ma valise mais je me suis surtout rendue compte que nous sommes tous liés et que nous faisons face aux mêmes aléas de la vie, peu importe où nous nous situons sur terre. »

Cependant, ce n’est pas que le monde que la Réunionnaise prend plaisir à explorer ! Sa voie n'a pas été une ligne droite avec un objectif clair. Elle l’a parcourue comme une véritable exploratrice. Elle est allée vers l'inconnu en saisissant des opportunités qui se présentait une à une. A 16 ans, elle se voyait libre comme l’air. Elle s’était dit : « Quoi qu’il arrive, je ne finirai jamais enfermée dans un bureau ! » Pourtant aujourd’hui, elle occupe bel et bien un fauteuil lourd de responsabilité. « Ironiquement, mon travail de bureau m’a donné bien plus de liberté que celle dont je rêvais. »

Un métier passionnant pour une passionnée

Si Nathalie Venis est née à La Réunion, c’est en Hollande qu’elle a grandi. « Inspirée par mon père qui travaillait aux quatre coins du monde, j’étais enthousiaste à découvrir le monde,» ajoute-t-elle.   « Pour voyager, il faut de l'argent et j’ai donc décidé d’arrêter mes études après le bac pour commencer à travailler. Cependant et au fil des ans, j'ai suivi de nombreux cours pour améliorer mes connaissances et ma performance dans les différents domaines où j’étais employée. Cela a fait de moi une professionnelle polyvalente. »

C’est en 2008 que Nathalie Venis rejoint le groupe Petredec. Tout d’abord au sein de Petredec Réunion où elle commence en tant que Manager. Rapidement, elle se voit attribuer le poste de Manager Régional. Finalement en 2013, le groupe lui propose de s’installer à Maurice pour devenir General Manager de Petredec Mauritius tout en demeurant la responsable de Petredec Réunion. Un métier passionnant pour une passionnée !

« En tant que manager, vous pouvez diriger seule ou alors en faire un effort commun, ce qui permet à vos employés de se développer en tant que personnes en même temps que leurs talents. Cela fortifie l’entreprise. C'est le travail d'équipe et l’aspect de coaching que j'aime le plus dans mon travail. »

Elle aime elle déteste

Elle aime : la vie et tous ceux qui la rendent encore plus belle
Elle déteste : la méchanceté.
Elle adore : les longues discussions avec des amis autour un verre
Elle ne supporte pas : la négativité
Elle est : végétarienne
Elle a horreur : des accros à l’écran
Elle adore : le sorbet au citron
Elle rejette avec force : l’injustice
Elle est attirée par : les esprits ouverts
Elle est pour : l’unité
Elle est contre : les extrémistes, qu’ils soient politiques ou religieux