People

Porte-parole des jeunes : Nandini Lallmon s’investit dans le volontariat et la paix

Porte-parole des jeunes La délégation mauricienne au « Know India Programme » était composée de Nandini Lallmon, Roopeshwar Dosooye, Dilasha Jhurree, Shameer Ramdin et Shaheen Beeharry.

Nandini Tanya Lallmon est la première Chairperson du International Youth Council à Maurice. Elle soutient les jeunes et œuvre pour la promotion de la paix. Elle a aussi fait partie des cinq jeunes Mauriciens sélectionnés pour le 53e Know India Programme.

Un voyage nous change ainsi que notre perspective. Certains déplacements nous marquent à vie. C’est le cas de Nandini Tanya Lallmon. Âgée de 28 ans, elle a eu l’occasion de visiter plusieurs sites historiques et culturels de l’Inde et rencontrer des dignitaires indiens. C’était du 23 janvier au 16 février derniers. Cette habitante de Saint-Pierre a pu découvrir le pays de ses ancêtres, grâce au Know India Programme. Mis en place par le ministère indien des Affaires Étrangères, il est ouvert aux Mauriciens à travers le Haut-commissariat de l’Inde. Nandini Lallmon a figuré parmi les cinq Mauriciens sélectionnés pour effectuer ce voyage. Les quatre autres sont Roopeshwar Dosooye, Dilasha Jhurree, Shameer Ramdin et Shaheen Beeharry.

« Ce voyage m’a permis de découvrir les multiples facettes de l’Inde et le progrès des différents secteurs d’activités comme l’économie, l’éducation, la science, la technologie, les arts et la culture », confie Nandini Lallmon. Elle ajoute qu’en tant que membre de la diaspora indienne, elle a pu se rapprocher de l’Inde contemporaine et que la délégation mauricienne a entamé des discussions autour du rôle des jeunes pour prévenir les conflits, maintenir la paix et développer les sociétés.

« Les participants ont élaboré des stratégies pour bâtir la résilience, cultiver la tolérance, l’inclusion, l’harmonie interreligieuse, l’amour et la paix sociale à travers les frontières. Durant ma visite au Foreign Services Institute, j’ai beaucoup appris sur le Civilian Training Programme offert sous la Indian Technical and Economic Coopération. Ce programme donne aux jeunes de la diaspora, l’opportunité d’étudier gratuitement », dit-elle.

Reconnectée à ses racines

nandini
À 28 ans, la jeune femme est Legal & Administrative Consultant en freelance.

La délégation a aussi visité plusieurs sites dont le Parlement de l’Inde, Raigad Fort, Janhjira Fort, Naida Caves et Amer Fort. Nandini Lallmon a rencontré des membres du gouvernement indien, entre autres. Elle indique que le Know India Programme est dédié aux membres de la diaspora indienne, âgés entre 18 et 30 ans, qui n’ont jamais visité l’Inde. «  J’ai dû fournir une preuve que mon arrière-arrière grand-père maternel était originaire de l’Inde. Mes recherches et les documents ont démontré qu’il est issu de Kolkata, West Bengal. Ce voyage m’a permis de me reconnecter à mes racines. »

Nandini Lallmon, Assistant Country Director (Maurice) pour Global Peace Chain, a aussi rencontré Megha Bhatia, Country Director of India Global Peace Chain, à New-Delhi. En sus de participer aux campagnes de promotion pour la paix, elle est aussi fellow de l’African Women Entrepreneurship Cooperative, membre de Global Advisory Council of the Steering for Greatness Foundation et elle fait partie du Membership Advisory Group of the CIVICUS Solidarity Fund. Depuis décembre 2018, elle a mis en place une branche locale de l’International Youth Council (IYC). Ce réseau a été fondé par la Youth Assembly des Nations Unies en 2007. 

Nandini Lallmon a été formée au Queen-Elizabeth College. Elle a obtenu une bourse pour des études en droit à l’Université de Maurice. En 2010, elle remporte le National Youth Excellence Award. Après avoir travaillé dans le secteur financier, elle se concentre sur son Master in Business Administration. Aujourd’hui, elle exerce comme Legal & Administrative Consultant en freelance.