Actualités

Portable Retirement Gratuity Fund : la lumière au bout du tunnel

Rajendra Kumar Reeda. Rajendra Kumar Reeda.

Les nouvelles versions du Workers’ Rights Bill (WRB) et des amendements à l’Employment Relations Act ont été votés le mardi 13 août 2019. Le Portable Retirement Gratuity Fund (PRGF), qui a été intégré dans le nouveau Workers’ Rights Bill remplace le Workers’ Rights Bill et l’Employment Relations Act modifié par un Employment Relations (Amendment) Bill.

Ces changements visent principalement à rendre caduque la loi sur les droits en matière d’emploi afin de l’échanger par un cadre législatif moderne visant à pallier les lacunes pour promouvoir un travail décent et durable. De plus, il prévoit également un renforcement des relations professionnelles entre les contribuables, les employeurs et les syndicats. Qu’en pensent nos seniors et syndicaliste Jane Ragoo ?

Rajendra Kumar Reeda, 64 ans, retraité du secteur public :

« Cela fait quelque temps que je revendique qu’il y ait une égalité par rapport aux bénéfices du travail dans les secteurs public et privé. Je trouve que le PRGF est un projet intéressant. On est enfin en train de réparer cet écart qu’il y avait entre les secteurs public et privé. Cette loi donnera une nouvelle configuration aux conditions de travail des employés du secteur privé. Que ce soit à la retraite ou en cas de perte d’emploi, on a tous besoin d’un minimum de ressources pour vivre sereinement. C’est un droit fondamental qui a été défini dans les chartes des Nations unies. Avec le PRFG, on pourra enfin vivre notre retraite sereinement et paisiblement, que ce soit retraité du secteur public ou du privé. »

Jane Ragoo : «C’est une des meilleures garanties pour les travailleurs»

Jane Ragoo de la Confédération des travailleurs des secteurs public et privé (CTSP), accueille favorablement le PRGF et salue l’initiative du gouvernement d’enfin introduire ce projet loi. « À la CTSP, nous luttons pour cette loi depuis 2003, car nous avons témoigné de la misère des employés qui ont perdu leur emploi par un comité disciplinaire ou pour toutes autres raisons avant l’âge de 60 ans sans être rémunérés pour leur temps de service. Ce fut une longue bataille pour nous les syndicats, car tous les gouvernements au pouvoir étaient favorables à nos propositions, mais n’ont jamais osé le mettre en application dû à la pression des employeurs qui s’y opposaient farouchement. Donc, je souhaiterais saluer l’initiative de ce gouvernement qui a enfin pris son courage à deux mains pour corriger cette injustice. » Et d’ajouter que « c’est l’une des meilleures garanties pour les travailleurs parce qu’en ce moment, ces derniers ont tendance à tomber dans une situation de précarité où ils sont incertains du lendemain. Avec le PRGF, le travailleur est assuré, que ce soit en termes d’emploi ou en termes de bénéfices. Nous attendons à ce que ce projet de loi soit promulgué le plus vite possible », a-t-elle conclu.

Hassamjee Hullemuth, 63 ans, retraité du secteur privé

« J’ai été retraité du secteur privé après 43 ans de service. Je suis content du PRGF, surtout pour la nouvelle génération parce que sans cette loi la jeunesse souffrira, car elle n’est pas de la génération à travailler dans la même compagnie pendant toute sa vie. De plus, ce projet de loi soulagera beaucoup de travailleurs, surtout ceux du secteur privé. C’est une loi révolutionnaire, mais il faut que le gouvernement fasse le nécessaire pour promulguer cette loi. »

Khalik Gurreebun, 62 ans, retraité du secteur privé :

khalik« J’ai été retraité à l’âge de 58 ans du secteur privé après 40 ans de service dû à un accident. Pour moi, le PRGF n’est pas un projet de loi, mais plutôt une injustice qui a été corrigée, car beaucoup de travailleurs ont souffert depuis l’Employment Rights Act de 2008. Combien de personnes ont perdu leur travail ou parties en retraite sans toucher d’argent. Voyez-vous, les gens qui ont une assurance ont une garantie, mais que deviennent ceux qui n’en ont pas ? Toutefois, cette nouvelle version de la Workers’ Rights Act agira comme un repère pour les travailleurs. De plus, ce sera un réel soulagement pour eux, car ce sont eux qui seront porteurs de leur destin et de leur avenir. Nous réaliserons l’importance de cette loi avec le temps. »


L’intégration du PRGF au Workers’ Rights Bill

Dans le discours budgétaire 2019-2020, le Premier ministre et le ministre des Finances et du Développement économique a certifié qu’: (i) un consentement majoritaire s’est dégagé parmi les représentants des employeurs, des syndicats et du gouvernement concernant l’intégration du PRGF dans le nouveau Workers’ Rights Bill afin d’appuyer le calcul d’une prime reconnaissant la totalité du temps de service d’un employé, quel que soit le nombre d’employeurs pour lesquels il a travaillés; (ii) un comité technique sera mis en place pour examiner les méthodes du PRGF pour la mise en œuvre ; et sans oublier (iii) les mesures nécessaires qui seraient introduites pour aider le secteur des PME.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !