Xplik ou K

À Port-Louis : un livreur pris en contravention sur un ‘delivery parking’

Il faut un ‘delivery permit’, sinon c’est la contravention et le sabot assuré.

Deepnarainsing Hurkoo, 48 ans, marié et père de famille, habite Forest-Side. Il travaille comme chauffeur depuis une dizaine d’années pour la compagnie Chartreuse, spécialiste dans la production et la livraison du thé à travers l’île. Selon lui et, comme chaque mercredi, il a pour habitude de faire des livraisons au supermarché Winners de La Chaussée à Port-Louis. 

Le mercredi 31 octobre, Deepnarainsing Hurkoo avait garé son van sur un ‘delivery parking’, en face de Winners, où son aide-chauffeur attendait un reçu après avoir terminé avec la livraison. Il dit avoir été « surpris et choqué » de constater qu’il avait été pris en contravention, en plus d’avoir un sabot de Denver installé par la police sur son véhicule. 

« Il était aux alentours de 13 heures, j’étais debout à côté de mon van lorsque des policiers sont venus me dire que je n’avais pas le droit de me garer sur le ‘delivery parking’. J’ai donné la raison de ma présence, mais ils n’ont rien voulu entendre et ils m’ont mis un sabot. « Mo fine même présente mo excuse sa banne officiers la et dire zot donne moi ene chance mo tire van la si zot estime mo fer ene erreur. Mais non zot pas montre aucene compréhension. »  
Deepnarainsing Hurkoo ajoute qu’il a dû payer une amende de Rs 1 000. Pire : il a dû attendre jusqu’à 15 heures pour que le sabot puisse être enlevé du pneu de son van. « Ce ki ankor pli drol se ki la police fine kass la cle dans lock sabot la et mo fine bizin atane pompier vini fer coupe sa pou ki mo capave alle. » 

Du côté du Police Press Office (PPO), on nous informe qu’après vérification auprès de la Traffic Branch de la police, le chauffeur n’avait pu produire sa carte de ‘delivery’ pour justifier sa présence sur le parking. Les officiers ont alors appliqué la loi.  Le PPO tient à informer toute personne qui se trouve sur un ‘parking delivery’, doit avoir une carte de ‘delivery’. Au cas contraire, elle risque une contravention.