Législatives 2019

Port-Louis : des activistes rouges mécontents des investitures au no 11 expriment leur colère

La grogne continue pour certains activistes du Parti travailliste après le choix de la liste de l’Alliance Nationale (PTr-PMSD-Mouvement Jean-Claude Barbier) pour les législatives du 7 novembre 2019. Cela, après les premiers éclats de voix dans la nuit de dimanche devant le bureau de Navin Ramgoolam à la rue Desforges, Port-Louis.

Ce lundi soir, 21 octobre, des dizaines d’activistes rouges ont exprimé leur mécontentement sur les candidats choisis dans la circonscription 11 (Vieux-Grand-Port/Rose-Belle). Les contestataires du PTr se sont réunis en début de soirée à La rue Labourdonnais, Port-Louis. Puis, ils ont fait part de leur mécontentement à un journaliste de Radio Plus.

Ces activistes rouges ont exigé «le retour de Manoj Seeburn et Pritesh Bisoonauth qui ont été remplacés par Ashley Ramdass et Mila Ramlochun-Bunwaree».

Rappelons que la liste des 60 candidats de l’Alliance Nationale a été officialisée ce lundi matin, 21 octobre à l’hôtel Maritim, Balaclava.

Dimanche soir déjà, des activistes du no 4 (Port-Louis-Nord/Montagne-Longue), no 6 (Grand-Baie/Poudre-d'Or), no 7 (Piton-Rivière-du-Rempart), no 8 (Moka/Quartier-Militaire), au no 11 (Vieux-Grand-Port/Rose-Belle) et no 13 (Rivière-des-Anguilles/Souillac) avaient aussi fait part de leur mécontentement après les investitures de l'Alliance Nationale à proximité du bureau de Navin Ramgoolam à la rue Desforges, Port-Louis.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !