Live News

Populaire sur TikTok : Fabrice Narainsamy à cœur ouvert contre la dépression

Le talentueux artiste explique que faire rire et animer font partie de lui depuis sa plus tendre enfance.

Fabrice Narainsamy a été dépressif plus de neuf mois, après une rupture amoureuse. Il est connu pour ses vidéos humoristiques sur les réseaux sociaux. Et il a ouvert son cœur, il y a quelques semaines, pour parler de la dépression. Aujourd’hui, sa sincérité inspire…

La déprime. La colère. La solitude et finalement la dépression. Ce sont les étapes difficiles par lesquelles Fabrice Narainsamy est passé pendant plus de neuf mois. Après six ans d’histoire d’amour avec une personne qu’il a aimée de son tout cœur, la rupture a eu l’effet d’une déchirure si grande qu’il ne pensait pas pouvoir recoller les morceaux. Ainsi, pendant des mois, il s’est enfermé et s’est posé des questions. Il a cherché des réponses et s’est éloigné de ses amis jusqu’à se déconnecter pendant plus d’un mois des réseaux sociaux. Pourtant, les réseaux sociaux sont toute sa vie. 

fabrice
Fabrice Narainsamy s’améliore de jour en jour en maquillage, pour proposer une Caroline de plus en plus coquette.

Fabrice Narainsamy fait le buzz avec ses vidéos délirantes sur Facebook et sur TikTok. Cette aventure sur les réseaux sociaux a démarré il y a un peu plus de quatre ans. Le talentueux artiste explique que faire rire et animer font partie de lui depuis sa plus tendre enfance. Il n’a jamais pris de cours de théâtre. 

« J’ai toujours été un peu différent, mais la scène c’est naturel ! » Cependant, il lui a fallu du courage pour se lancer sur Facebook. « À Maurice, dénigrer les autres fait partie de la culture et comme en général les jeunes ont peur de s’affirmer, on a beaucoup plus tendance à se cacher », estime-t-il. 

Pour moi, le maquillage est un art. Il faut bien évidemment avoir les bons produits et le savoir-faire. Quand je regarde les transformations en vidéo, je suis émerveillé»

Sa première vidéo de Caroline fait tout de suite le buzz, mais avec des commentaires négatifs également. « Au début, j’avais un peu de mal, car je ne pensais pas que les gens pouvaient être aussi méchants et consacrer autant de temps à rabaisser les autres. Puis, c’est devenu une habitude qui ne m’a plus fait mal. Je réponds même régulièrement à leurs commentaires avec tact et dans le respect. »

Il s’inspire aussi quelques fois de ces grossiers personnages, car c’est du quotidien que lui vient les idées et les situations cocasses et parfois embarrassantes dans lesquelles se retrouve la pauvre Caroline. 

Au fil du temps, le perfectionniste s’est amélioré, a choisi une perruque et s’est initié au maquillage. C’est ainsi qu’il s’est découvert une nouvelle passion. « Pour moi, le maquillage est un art. Il faut, bien évidemment, avoir les bons produits et le savoir-faire. Quand je regarde les transformations en vidéo, je suis émerveillé ». Il s’améliore donc de jour en jour en proposant une Caroline de plus en plus coquette. Tout cet univers artistique l’inspire aussi pour ses créations de vêtements. Vous l’aurez compris : l’artiste est également un jeune entrepreneur et a plusieurs cordes à son arc. « Je suis reconnaissant envers toutes ces personnes qui me soutiennent », affirme-t-il. 

Du soutien, de l’amitié, de l’amour, il n’en manquait pas et pourtant un épisode de sa vie a été tellement douloureux qu’il s’est retrouvé au fond du gouffre. « Mon erreur, c’est d’avoir coupé contact avec tout le monde, de dire que tout allait bien et de continuer à souffrir en silence. La dépression est une maladie. Elle peut conduire au suicide. Il ne faut pas la prendre à la légèreté. Quand une personne vous dit qu’elle va mal ou qu’elle est dépressive, ne lui dites pas “to pou korek twa’’, ou ‘‘bwar enn zafer to dormi”. Non, si une personne ose vous le dire, c’est comme un appel au secours qu’elle vous lance. Aidez-la ! ». 

C’est ce qu’il veut aujourd’hui dire à tout le monde. Il remercie ses parents et sa famille qui ont été d’un soutien précieux depuis toujours « Ils m’ont accepté comme je suis et m’ont laissé faire ce que je veux et être qui je veux. » Son message sur les réseaux sociaux, lui a valu une pluie de soutien. « Comme je fais rire, je voulais dire haut et fort que je ne vais pas bien. Et j’ai été étonné de tout ce soutien et du fond du cœur je vous dis “ Merci ” »

Dire en chantant 

Il a eu le déclic quand il a essayé de mettre des mots sur sa douleur. « J’ai lancé un appel sur Facebook pour trouver une personne qui pourrait m’écrire un texte. Elodie Calou m’a contacté. Elle m’a demandé de lui expliquer ce que j’avais vécu, ce que je ressentais, même si je devais lui envoyer de longs enregistrements audio de quinze minutes. Cela m’a fait énormément de bien. Elle a surtout su raconter mon histoire de manière vraie. » C’est aussi ainsi que l’artiste, qui avait toujours rêvé de chanter sur scène un jour, a fait naitre le beau single Monn ase, qui a demandé plus de quatre mois de travail. Il n’a pas fini de nous étonner, puisqu’il prépare déjà un deuxième single. Il envisage même un album et une collaboration avec d’autres artistes. « Je suis pour ! »

Le single « Monn ase » lancé le 25 mai

fabriceC’est le mercredi 25 mai à 18 heures que le single Monn ase a été officiellement lancé sur YouTube. Il était très attendu par les internautes, qui ont tout de suite adhéré à ce morceau en écoutant seulement 25 secondes de la chanson. Ce petit avant-goût musical a déjà été partagé des milliers de fois sur les réseaux sociaux. Les paroles profondes et la musique entrainante ne laissent pas insensibles.  

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !