People

Pooja Bhurtun, artiste de henné : elle puise son inspiration de ses chats

Pooja Bhurtun

Pooja Bhurtun, 22 ans, n’est pas comme d’autres artistes de mehendi. Sa particularité : elle puise son inspiration de ses chats qui, quelques fois, prennent même la pose. Rencontre.

«Je suis une animal lover ! L’être humain doit avoir  de la considération pour ses semblables. Moi, j’en ai encore plus pour les animaux », lance-t-elle d’emblée.

Cet amour pour les animaux, Pooja l’a développé depuis sa plus tendre enfance.  «  Je me spécialise en la pose du henné des dessins du Golf persique, de Mandala et du Rajasthan. Mais au fil du temps, j’ai découvert divers styles qui valorisent  des formes d’animaux, notamment des chiens et des chats. J’ai toujours aimé l’art à l’école. Dès que j’ai acheté mon premier cornet de mehendi à l’âge de 8 ans, tout de suite  j’ai réalisé que j’étais douée pour cet art », relate-t-elle.

Touche originale

Garde malade à temps partiel, Pooja a décidé d’en faire son métier à temps plein, tout en apportant une touche originale. « J’ai toujours voulu être différente d’autres artistes. C’est pourquoi j’ai fait des animaux ma muse. J’ai cinq chats et des chats d’adoption, que j’aime nourrir selon mes propres moyens. Depuis mon enfance, j’ai un faible pour les animaux. Les humains doivent accorder plus de valeur et de respect à ces petites bêtes. En tant qu’artiste, les animaux m’aident aussi à gagner ma vie », souligne Pooja.

Pooja prend comme modèle des animaux et en puise son inspiration, afin de reproduire des dessins rares. « Mes dessins sont axés sur des visages, mais on y retrouve aussi une partie corporelle ou faciale de mes chats. Mes chats portent un intérêt soutenu pour la pose du mehendi. Ils peuvent rester des heures devant moi, sentent le parfum du henné et prennent même la pose », nous dit-elle en riant.

Pooja Bhurtun est l’une des rares artistes à utiliser des chats comme muse afin de créer ses dessins. À  l’avenir, elle compte se lancer dans la pose de henna crown. « Ce concept touchera les personnes atteintes du cancer. Je souhaite dessiner des motifs au henné sur un crâne chauve. Ce message sera à double sens : (i) il montrera à quel point le henné peut rendre beau une personne malade (ii) que le crâne peut être joli même sans cheveux », conclut-elle.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !