Faits Divers

À Pont-Blanc, Flacq : Eric Pascal Marie, 127e mort sur la route

Pont-Blanc, Flacq Ce jour-là, c’était le second accident sur la route principale de Pont-Blanc.

La route a fait sa 127e victime. Lundi, aux petites heures sur la route principale à Pont-Blanc, dans la région de Flacq, la police a retrouvé le corps sans vie d’Eric Pascal Marie. Cet habitant de Bel-Air gisait à côté d’une moto. À quelques mètres, un autre homme a été retrouvé sérieusement blessé. Tout porte à croire qu’ils ont fait une sortie de route fatale.

Les circonstances entourant la mort de la victime demeurent floues pour le moment. Les renseignements de la police indiquent qu’ils étaient deux sur la moto vers 6 heures lundi. La victime, selon les premières indications policières, était le passager. Le drame s’est produit à proximité d’un lieu de prière sur la route de Pont-Blanc. Les jeunes hommes ont sans doute fait une sortie de route, puis heurté un arbre. Eric Pascal Marie a été projeté dans un champ de canne. La police de Flacq  et une ambulance ont été mandées sur les lieux. Eric Pascal Marie était en sang alors que son ami gisait, blessé, un peu plus loin. Tous deux ont été conduits à l’hôpital de Flacq mais, une fois sur place, le personnel soignant a constaté le décès d’Eric Pascal Marie. 

L’autre occupant de la motocyclette, admis en salle à cause de ses blessures, a soutenu, lors de son récit à la police, que c’est la victime qui était au guidon du deux-roues. Toutefois, les policiers soupçonnent que c’est lui qui conduisait la moto et non Eric Pascal Marie. Ce n’est que quelques heures après ce terrible accident que l’identité de la victime a pu être confirmée. L’autopsie a révélé qu’elle avait succombé à une fracture du crâne.

« Il n’a pas de motocyclette »

À Bel-Air où vivait la victime, sa mère était déjà partie au travail. Nul ne se doutait du malheur qui s’était produit. Eric Pascal Marie vivait de petits boulots et habitait avec sa mère. Ses proches se demandent ce qui a bien pu se passer sur cette route. « Pascal n’a pas de moto. Nous ne savons pas comment il a pu se retrouver ainsi », lâche un proche. Le jeune homme, célibataire, est décrit par sa famille comme étant quelqu’un de débrouillard. « Il est l’aîné d’une famille de trois enfants. Pascal était bosseur, quel que soit le travail qu’on lui confiait », nous dit un ami. Jérôme Marie, le cadet, explique que son frère était un bon vivant : « Il aimait se faire des amis. Dimanche soir, il est sorti de la maison vers 23 heures, mais n’a pas dit où il se rendait. Ce n’est que lundi qu’un policier est venu me voir pour avoir la confirmation sur son identité. La moto ne lui appartient pas, il ne sait même pas conduire et ne détient aucun permis ».

Les funérailles d’Eric Pascal Marie sont prévues ce mardi. 

Ce jour-là, c’était le second accident sur la route principale de Pont-Blanc. Quelques heures plus tôt, un taxi avait aussi fait une sortie de route et avait heurté un arbre. Six personnes, dont une femme enceinte, un bébé et une adolescente, avaient été retrouvées blessées dans la voiture. Lors du choc, une occupante a perdu l’usage d’un œil. Ils ont tous été admis à l’hôpital. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !