Politique

Politique : MSM et MMM à couteaux tirés

msm mmm

Avec des propos sévères tenus de part et d’autre, les contacts entre le MSM et le MMM sont en veilleuse. Les relations se sont très tendues.

Depuis l’intervention de Reza Uteem, adjoint-leader des Mauves, jeudi au Parlement, qui était très sévère envers le GM et Pravind Jugnauth, les choses ont changé.

Dans les coulisses, on affirme que plus que jamais une alliance entre les deux formations n’est envisageable surtout avec l’attitude des parlementaires de deux côtés de la Chambre lors des débats budgétaires.

Jeudi, Reza Uteem s’en est pris directement à Pravind Jugnauth en abordant le volet de la clinique MedPoint. Enchaînant avec un « tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute », il soutient que le seul point positif de ce Budget et que « ce sera le dernier de ce gouvernement ».

Le lendemain, sir Anerood Jugnauth, ministre Mentor, a jeté l’huile sur le feu et s’en est pris directement à Paul Bérenger en le qualifiant de « prophète de malheur ». Il a tenu à preciser que c’est la dernière fois qu’il interviendra lors d’un débat budgétaire car il va se retirer de la vie politique à la fin du mandat du gouvernement.Il en a profité pour régler des comptes avec Xavier-Luc Duval, leader de l’opposition et du PMSD, Navin Ramgoolam, ex-Premier ministre et leader du PTr, mais avant tout avec le leader du MMM.

Lors de la conférence de presse hebdomadaire du gouvernement, samedi, Bobby Hurreeram a souligné que, pour le MSM, le MMM est « devenu un groupuscule ». Il a dit éprouver du chagrin pour Reza Uteem pour son intervention lors des débats budgétaires. Paul Bérenger, pour sa part, a soufflé le chaud et le froid. À la fois très critique, samedi, lors de sa conférence de presse, en accusant Pravind Jugnauth d’avoir « un manque total de respect envers la partielle » par rapport aux doutes entretenus quant à la tenue ou non de l’élection à Piton/ Rivière-du-Rempart) le 13 novembre. Il a ménagé le MSM lors de sa participation aux débats budgétaires vendredi.

En sus, samedi, le leader des Mauves a lancé que « l’économie demande à être gérée avec compétences, comme entre 2000 et 2005 ». C’est-à-dire, à l’époque où le gouvernement MSM/MMM détenait le pouvoir avec SAJ comme Premier ministre de 2000 à 2003, Paul Bérenger comme ministre des Finances, et comme Premier ministre de 2003 à 2005 et Pravind Jugnauth comme ministre des Finances.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !