Actualités

Politique monétaire : l’inflation aidant, le taux directeur maintenu à 3,5 %

Les membres du comité de politique monétaire (MPC)  ont voté pour un taux directeur inchangé à son niveau le plus bas depuis l’introduction de ce mécanisme. La hausse des prix devrait enregistrer une hausse moindre que prévue. La croissance a été revue à la baisse.

Lors de la 50e réunion du MPC le vendredi 22 février, sous la présidence du Gouverneur de la Banque de Maurice, Yandraduth Googoolye, les membres ont été unanimes à reconnaître que le présent taux de 3,5 % est approprié, tenant compte des risques à la croissance et les perspectives de l’inflation. Cette décision, communiquée lors d’une conférence de presse au siège de la Banque centrale à Port-Louis, est sans surprise dans la mesure où les analystes et économistes ont presque tous anticipé un statu quo.

En maintenant le taux à ce niveau – ce depuis septembre 2017 – la Banque centrale vient en soutien à l’économie mauricienne qui demeure résiliente face à l’incertitude prévalant à travers le monde dans le sillage de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, l’éventualité d’un retrait sans accord des Britanniques de l’Union européenne, de même que les tensions géopolitiques.

Ceci étant dit, la Banque de Maurice a revu à la baisse ses perspectives de croissance pour l’année en cours, passant de 4% (en novembre dernier) à 3,9%. C’est la même progression à laquelle s’attend le Fonds Monétaire Internationale et le MCB Group Limited. Les principaux moteurs de cette expansion sont les services financiers et la construction.

Si le MPC a penché pour un taux directeur favorable à la croissance – une croissance qui aiderait à ramener le taux de chômage à 6,8 % - c’est parce que l’indice des prix à la consommation ne devrait pas accélérer outre mesure en 2019. Exception est faite pour les fluctuations dans le sillage des fortes pluies, des mouvements dans l’inflation qui s’effaceraient subséquemment.

Digression : « It serves no one to shoot down our own country »

Encadré du First Deputy Governor, Renganaden Padayachy, et du Second Deputy Governor, Mahendra Vikramdass Punchoo, le Gouverneur de la Banque de Maurice a conclu son intervention à la conférence de presse en faisant un appel à la presse pour une couverture juste de l’activité économique dans le pays. Extraits :
 « It serves no one to shoot down our own country and to portray our economy and institutions as being doomed. Experts would obviously see that this is not the way to attract business and investment in Mauritius… I leave it to the conscience and professionalism of those concerned to do what’s best for their country and people. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !