Live News

Politique : madan Dulloo envisage de créer « une nouvelle force »

Finalement, il n’a pas opté pour la retraite. Madan Dulloo fait le tour de l’île. Il réfléchit toujours à son avenir et affirme qu’il n’a pas encore été en contact avec d’autres partis politiques.

L’ancien membre du Mouvement militant mauricien (MMM) se penche sur ses projets d’avenir. Pendant ce temps, la rumeur court qu’il pourrait entrer au Parlement en tant que Speaker ou Attorney General. Bruit qu’il a démenti, car il a été agréablement surpris d’entendre cela. Mais l’ancien ministre affirme qu’il est, plutôt, en mode discussion avec ses « supporters» sur la formation d’une « autre force politique ». 

Madan Dulloo est, aussi, en consultation. C’est ce qu’il nous a confié. Il discute avec ses fervents supporteurs dans les 20 circonscriptions du pays : des intellectuels, politiciens et autres amis proches. Il a en tête la réformation du MMSM (Mouvement militant socialiste mauricien). Cependant, une autre option se présente à lui. Des proches de l’ancien ministre et membre du MMM souhaitent qu’il mette en place « une nouvelle force ». Ceci se traduit par la formation d’un parti politique. « Après cela, nous pourrons envisager de nous positionner sur l’échiquier ou rejoindre un parti », affirme Madan Dulloo. Cependant, il devait admettre qu’il n’a pas été contacté par un des grands partis du pays.

 Qu’est-ce qui a provoqué son départ du MMM ? Sa langue se délie. Madan Dulloo  raconte que le 23 septembre, lors d’une réunion du comité régional de la circonscription no 15 (La Caverne-Phoenix), une prise de bec est survenue entre deux membres et il a été visé par certains propos. Il affirme avoir fait un rapport sur ces incidents à la direction du parti et a souhaité soumettre sa démission le 28 septembre.   
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !