Live News

Politique : les jeunes sont en quête de sang neuf

Pourquoi les jeunes ne s’intéressent-ils plus à voter ? Récemment, le commissaire électoral Irfan Rahman a lancé un appel aux jeunes pour qu’ils montrent plus d’intérêt au processus électoral. Éléments de réponse quant au désintérêt des jeunes. 

Roubesh Ramruttun : «Nous avons un système de vote obsolète»

Roubesh Ramruttun

Roubesh Ramruttun est d’avis que le système de vote est obsolète et que les jeunes sont plus orientés vers le numérique. « Nous devons passer au vote numérique. Cela se traduira par une réduction des coûts, une augmentation du nombre de votes et des résultats plus précis lors du dépouillement », estime le jeune président du Rotaract de Saint-Pierre. Il indique aussi que les jeunes ne s’intéressent plus aux dirigeants du pays, puisque ce sont toujours les mêmes personnes et familles qui se trouvent à la tête. Il croit que nous avons besoin de nouveaux visages et des jeunes dans l’arène politique.

Abhishek Fowdur : «Nous sommes pour un changement du système politique» 

Abhishek Fowdur

Abhishek Fowdur est d’avis que les jeunes votent pour un changement, mais celui-ci n’aboutit pas. Donc, ils sont démotivés. Il est d’avis que certains jeunes votent car ils n’ont pas le choix et sont influencés par leur entourage, mais la majorité des jeunes préfèrent s’abstenir. « Avec un déclin de la méritocratie et les scandales, les jeunes sont découragés et beaucoup veulent voir un changement dans le système politique. Avec l’accès à l’information et à la technologie, en un seul clic les jeunes sont capables de juger de l’efficacité des partis politiques », ajoute-t-il. 

Pouvarajen Canjamalay : «Les jeunes se sentent délaissés par les dirigeants»

Pouvarajen Canjamalay

Pouvarajen Canjamalay explique que, même après 50 ans d’Indépendance, le népotisme persiste dans la société mauricienne. Il souligne que les jeunes ne s’intéressent plus à la politique, parce qu’ils se sentent délaissés par les dirigeants. « Une fois à l’Assemblée nationale, les politiciens oublient la population et, pire encore, ils n’accordent aucune attention à la jeunesse. Les dirigeants n’essayent pas d’inclure les jeunes dans la transformation du pays », relate-t-il. Pour lui, depuis l’enfance, les jeunes ont une définition erronée de la politique.

Gevish Ramchurn : «Système archaïque et comportements anticonstitutionnels» 

Gevish Ramchurn

Le pourcentage de jeunes votants est une préoccupation majeure pour Gevish Ramchurn. Selon lui, l’image que donnent les politiciens, en tant que dirigeants nationaux, provoque la perte d’intérêt des jeunes pour la politique. « Notre système politique est archaïque et prône des comportements anticonstitutionnels, qui démoralisent les jeunes. De plus, à l’Assemblée nationale, il y a un faible taux de représentation des jeunes, ce qui n’est pas apprécié », relate-t-il. Selon lui, il n’y a pas de role model pour inspirer et encourager les jeunes. 

Yaadav Damree : «Les abus de pouvoir poussent les jeunes à s’éloigner de la politique» 

Yaadav Damree

Yaadav Damree, un jeune passionné par la politique, estime que les jeunes sont moins intéressés à aller voter, car ils n’apprécient pas la manière dont la politique est pratiquée à Maurice. Selon le jeune homme, les scandales politiques, les abus de pouvoir et les dysfonctionnements de l’administration gouvernementale sont les raisons qui poussent les jeunes à s’éloigner de la politique. « Nos ancêtres ont lutté pour avoir le droit de vote. Malheureusement, aujourd’hui les jeunes ne font pas usage de ce droit. Les critiques sur les réseaux sociaux sont omniprésentes dans la plupart des publications de jeunes, mais elles ne sont pas prises en compte », dit-il. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation