Actualités

Politique: Les émouvants sanglots de SAJ

Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth (SAJ), a été ému jusqu’aux larmes. Non à cause du discours hyperbolique de son ministre, Raj Dayal, à sa gloire, mais à cause de ses souvenirs d’enfance. C’était alors qu’il prononçait son discours de circonstance, mercredi au Rajiv Gandhi Science Centre, à Pailles, que le PM a eu du mal à réprimer un sanglot avant de finalement parvenir à contrôler ses émotions. Devant la majorité des élus de l’Alliance Lepep, ce rare signe de vive émotion du PM en a surpris plus d’un, vu le contexte : il s’agissait pour Raj Dayal de remettre un ‘Lifetime Achievement Award’ à SAJ pour sa contribution à la protection de la couche d’ozone lors du World Ozone Day. C’est alors qu’il parlait de la colère de sa mère face à ses vêtements sales de gamin turbulent que les mots commencent à se casser dans la gorge du Premier ministre. Puis suivent des sanglots que SAJ ne parvient pas à réprimer. Le souvenir des journées passées à jouer au foot, à nager, à pêcher, à cueillir des fraises et à courir après les papillons se révèlent être trop intenses pour le chef du gouvernement. Mais vite, le cours normal du discours officiel reprend. Plus tard, interrogé sur ses sanglots, le PM avouera qu’à chaque fois qu’il se évoque son enfance, il déborde d’émotion. Le reste de ses déclarations était bien plus typiques de SAJ : direct et sec. Sur la déclaration de Kaylash Purryag, qui a affirmé récemment que le rapport sur les courses hippiques avait été remis à un dénommé Balla du Prime Minister’s Office, il rétorque simplement : « Si pa ki sanla linn done, sa mo pa kone. » Le Parti travailliste qui accuse le gouvernement d’être dominer? « Dominer? E ou la! Sa ou kapav temwanye sa! Ou pe senti mo pe fer dominer ek ou? »
Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !