Live News

Politique : le PTR tient un «comité exclusif élargi» ce mardi 2 mars

Source : Page Facebook Les Travaillistes

Le Parti travailliste (PTR) se mobilise. Les rouges tiendront un « comité exclusif élargi » mardi 2 mars, au Val de Vie Event Garden de Valentina, à Phoenix. L’occasion pour l’état-major du PTR de passer en revue la situation politique, surtout après que la plateforme MMM/PMSD/Reform Party a dit publiquement ne pas vouloir faire partie d’une alliance avec Navin Ramgoolam comme candidat au poste de Premier ministre. 

Ce comité élargi des rouges, qui débutera mardi à 16h30, intervient donc dans un contexte particulier, dans le sillage des remous au sein de ce qui était alors connu comme un regroupement des partis de l’opposition (PTr/MMM/PMSD/Reform Party). 

Le MMM/PMSD/Reform Party a animé une conférence de presse, jeudi 26 février, sans le PTR.  « Il y avait un sentiment du côté du MMM et du PMSD que nous ne pouvions aller aux élections générales avec Navin Ramgoolam comme éventuel Premier ministre », a déclaré Paul Bérenger.

Avant cet épisode, un « froid » s'était installé entre les partis de l’opposition, suite aux propos tenus par le député de la circonscription n° 3 (Port-Louis Est/Port-Louis maritime), Ehsan Juman, lors de l’émission « Au cœur de l’Info » sur Radio Plus, le mercredi 17 février. 

« Travayis nou telman santi nou for, ki nou kapav al tousel. Nou kapav rafle tou le sink minisipalite », avait déclaré le député rouge dans l’émission « Au Cœur de l’Info ».

Le Mouvement militant mauricien (MMM), en conférence de presse samedi 20 février, s’était dit « blessé » par les propos d’Ehsan Juman. Conséquence : les mauves avaient décidé de se retirer des réunions conjointes du regroupement des partis de l’opposition. 

Interrogé par la presse, mardi 22 février, le leader du PTR avait déclaré que les députés rouges et les membres du comité exécutif étaient libres d’exprimer leur opinion.

Lors de la réunion de ce mardi, l’état-major devrait aussi discuter de sa stratégie en vue des élections municipales, lesquelles devraient se tenir au plus tard en juin de cette année. Les leaders du MMM, Parti mauricien social-démocrate (PMSD) et du Reform Party ont exprimé leur souhait de participer ensemble aux municipales. Dans la foulée, ils disent garder la porte ouverte non seulement à Nando Bodha, ministre démissionnaire, qui siège désormais en tant que député indépendant, mais aussi aux organisations citoyennes. Ils affirment que la balle est désormais dans le camp de Navin Ramgoolam et du PTR après qu’ils ont exprimé leur position.

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !