Live News

Politique : Bruneau Laurette rencontre Boolell, mais pas de rapprochement avec le PTr

Bruneau Laurette rencontre Arvin Boolell Bruneau Laurette rencontre Arvin Boolell pour un « debrief» après la manifestation de samedi du 13 février 2021

L’activiste Bruneau Laurette, de Linion Sitwayen, rencontre Arvin Boolell à son bureau de leader de l’opposition, à l’Assemblée nationale, ce lundi. 
Bruneau Laurette affirme qu’il ne faut pas voir dans cette réunion avec Arvin Boolell un éventuel rapprochement avec le Parti travailliste. « Il s’agit avant tout de débriefer la manifestation du 13 février », confie l’activiste. 

Il dément ainsi les posts qui circulent actuellement sur Facebook à l’effet qu’une alliance entre son mouvement et le Parti travailliste serait chose faite. « La priorité est, à mes yeux, que tout le monde travaille ensemble pour faire partir ce gouvernement et pour venir avec un nouveau système. C’est en ce sens que nous devrions travailler de concert », affirme-t-il.

Mais il ne sera pas du côté d’une alliance qui opte pour Nando Bodha à sa tête. « Ce dernier a aussi fait partie du système. Pourquoi n’a-t-il pas démissionné bien avant ? Et on ne peut pas continuer à choisir des gens en fonction de leur profil. On ne peut pas parler de changement en faisant exactement les mêmes choses depuis l’Indépendance de Maurice », poursuit-il.

Arvin Boolell relance un appel pour une cohésion au sein de l’opposition. Dans un post sur sa page Facebook, dans l’après-midi de samedi, il a lancé « un appel solennel à toutes les personnes de bonne foi, aux partis de l’opposition, aux forces citoyennes » pour qu’ils se rassemblent et, plus que jamais, fassent front pour sauver la patrie. « Des différences existeront toujours et nous sommes d’accord de ne pas être d’accord sur tout. C’est notre présent et notre futur qui sont en péril », estime-t-il.

Le comité parlementaire des travaillistes se réunit 

Arvin Boolell rencontre les onze autres députés travaillistes ce lundi à son bureau de leader de l’opposition à l’Assemblée nationale, à Port-Louis. Au menu, la préparation de la rentrée parlementaire du 23 mars, mais aussi la décision du Mouvement militant mauricien, du Parti mauricien social-démocrate et de la Reform Party de ne pas accepter Navin Ramgoolam comme candidat au poste de Premier ministre.Le bureau politique et le comité central élargi du Parti travailliste prévu mardi sera à l’ordre du jour ainsi que la position qu’adopteront les députés travaillistes ce jour-là. 

 

Le PMSD et le MMM numériquement plus fort au Parlement que le PTr

Le leader du Mouvement militant mauricien, Paul Bérenger, et le député Nando Bodha, se rencontrent ce lundi pour discuter des derniers développements sur la scène politique locale. Cette rencontre n’est pas une première. Car les deux hommes se sont vus à plusieurs reprises ces derniers temps.

Parmi les sujets qui vont être évoqués, il y a un suivi de l’annonce faite par Paul Bérenger, Xavier-Luc Duval et Roshi Bhadain jeudi dernier qu’ils ne soutiendront pas une alliance avec Navin Ramgoolam comme Premier ministre.

Pour le moment, Arvin Boolell reste leader de l’opposition, mais cela pourrait changer d’ici la rentrée parlementaire du 23 mars. Car, le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) et le MMM sont numériquement plus fort que le Parti travailliste et sont en droit de demander à Arvin Boolell de rendre son tablier pour désigner une autre personne. 

Ensemble les bleus et les mauves comptent quatorze députés (neuf MMM et cinq PMSD) contre douze pour le Parti travailliste. Nando Bodha siègera pour sa part comme indépendant. 

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !