Explik Ou Ka

Police de l’Environnement : des incendies fréquents menacent la santé des habitants de Port-Louis

Les particules dans la maison d’Annick.

Annick T. habite au deuxième étage d’un appartement situé rue Raoul Rivet à Port-Louis. Elle a approché la rédaction pour faire part d’un problème qui incommode les habitants de la région. Selon elle, des personnes, dont elle ignore l’identité, mettent le feu à des débris qui se trouvent au pied de la montagne située non loin de l’appartement. « Ces personnes sont inconscientes parce qu’elles n’habitent pas la région. La fumée incommode les voisins, mais ce sont surtout les particules qui dérangent. Une fois, j’étais sortie pour me rendre au travail. J’ai laissé les fenêtres ouvertes pour aérer les pièces. À mon retour, j’ai eu la désagréable surprise de constater que des particules de toutes sortes ont envahi tous les coins de ma maison. Parfois, cela a lieu très tôt le matin ou dans l’après-midi », indique Annick. Elle ajoute que l’air devient infect et que ce problème dure depuis des années. « C’est ainsi que mon fils est récemment tombé malade. Le dernier incendie remonte au mercredi 6 novembre, mais je n’ai jamais pu identifier les personnes qui sont à l’origine de ces actes. Nous avons déjà contacté la police de l’Environnement au début de l’année pour leur faire part du problème. Des officiers devaient être envoyés sur les lieux, mais personne n’est venue. »

L’intervention d’Annick à la radio a poussé une autre habitante de la région à également dénoncer ces actes. Anshika* (prénom fictif) indique, pour sa part, que certaines personnes brûlent même des animaux morts et d’autres débris, une situation à haut risque pour la santé. 

L’Inspecteur Brasse de la police de l’Environnement explique que la loi prévoit une amende pour ceux qui s’adonnent à une telle pratique. « Si une personne met le feu pour brûler des débris ou autres déchets dans un périmètre de moins de 50 mètres des habitations, le contrevenant risque une amende de Rs 3 000 ou une peine d’emprisonnement ne dépassant pas 10 jours. Nous avons souvent des cas d’incendie sur les montagnes et nous intervenons selon l’ampleur du feu. Sinon, le cas doit être référé aux pompiers. Nous intervenons lorsqu’il y a des feux dans l’arrière-cour des maisons. Pour nous aider dans nos enquêtes, il est mieux qu’une personne puisse identifier l’auteur de ces incendies. Souvent, lorsque nous arrivons sur les lieux de l’incendie, personne ne veut dénoncer les coupables. C’est pourquoi les témoignages sont d’une grande aide et par la suite, des poursuites peuvent être entamées. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019