Live News

Polémique sur les achats médicaux : « Un cas d’inside-trading », selon Paul Bérenger

La polémique entourant l’achat de médicaments et d’équipements médicaux, pour un montant de Rs 1,5 milliard, était l’un des sujets commentés par Paul Bérenger, ce samedi 11 juillet. Face à la presse, ce matin, le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) a réclamé l’institution d’une commission d’enquête ou encore d'un ‘select committee’ pour tirer au clair ces allégations. 

« (…) Deux ministres sont impliqués (Ndlr : ministre de la Santé, le Dr Kailesh Jagutpal et celui du Commerce, Yogida Sawmynaden) parce qu’ils ont jugé bon de passer par la State Trading Corporation (STC) pour effectuer ces transactions. En plus d’Hyperpharm, maintenant on voit que des proches du MSM ki pena narien avwar ek importasyon medikaman ek ekipman mediko in tap plin…Ena kinkayri (…) Ils ont été favorisés », a déclaré Paul Bérenger. 

Pour le leader des mauves, il s’agit d’ « inside-trading ». Pour Paul Bérenger, c’est un « énorme scandale ». Il dit être révolté qu’« ils ont utilisé le malheur de la population pour se remplir les poches », fustige-t-il. 

Le leader du MMM a également attiré l’attention sur la commande d'appareils  de ventilation, qui n’a jamais été réceptionnée alors que le contrat a été alloué sous l’Emergency Procedure Act. Une législation que Paul Bérenger promet de revoir sous un gouvernement MMM. Il a, dans la foulée, annoncé que la semaine prochaine, il va chercher l’autorisation du comité central du MMM pour entamer des discussions avec les autres partenaires de l'opposition dans le cadre des élections municipales. 

Autre sujet abordé : l'affaire St-Louis. « Je demande à la population de demander à Pravind Jugnauth et au gouvernement d’aret kasiet deryer l’Icac ek cover-up. Laissez le Central Criminal Investigation Departement (CCID) mener cette enquête sous la supervision du nouveau Commissaire de police. Bizin azir. Nous réclamons toujours l’institution d’une commission d’enquête, présidée par un juge de la Cour suprême ou l’ancien chef juge, Keshoe Parsad Matadeen pour faire toute la lumière sur cette affaire », a lancé Paul Bérenger.
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !