Live News

Polémique autour d'un terrain sur les pas géométriques loué par l'Etat à une compagnie dont le PPS Rawoo est actionnaire

Une polémique a éclaté vendredi aux alentours de 23h au Parlement lors de l'intervention du député travailliste Eshan Juman, dans le cadre des débats budgétaires. Parlant des squatters de Riambel «qui dorment à la belle étoile», il devait lancer que le Parliamentary Private Secretary (PPS) Ismaël Rawoo «a eu deux arpents pieds dans l'eau d'une valeur de Rs 250 millions».

Sur un point de droit soulevé par le PPS Rawoo demandant à Eshan Juman de prouver ses dires, le député travailliste a déposé un contrat de location entre le ministère des Terres et du Logement et Smart Clinics Ltd.

Le Deputy Speaker, Zahid Nazurally, qui présidait la séance, a alors demandé à Eshan Juman de transmettre le document au PPS Ismaël Rawoo, qui est aussi député du gouvernement dans la circonscription no 13 (Rivière des Anguilles/ Souillac), et ensuite à lui-même afin de pouvoir trancher sur la recevabilité du document. 

Scrutant le document, le PPS Rawoo a affirmé qu'il n'y a que le nom d'une compagnie. «Il doit vérifier d'abord qui en est le propriétaire et qui est le directeur. Il ne peut faire des allégations comme ça», a-t-il affirmé. 

Le document émanant du ministère des Terres et du Logement a été enregistré le 24 mai 2018. Il concerne un terrain sur les pas géométriques de Grande-Rivière-Noire. 

On peut notamment y lire que le montant total de la location payable entre le 25 mai 2018 et le 23 mai 2028 est de Rs 10 679 421,73.

Le locataire du lopin, Smart Clinics Ltd, s'y engage également d'acquérir «le bâtiment se situant sur le terrain pour Rs 15 050 000, payable en trois tranches».

Une recherche faite par Le Défi Plus auprès du Registrar of Companies révèle que Smart Clinics Ltd a été incorporée le 6 octobre 2015.

La compagnie compte trois actionnaires : Ismaël Muhammad Rawoo (1 000 actions), Dr An Naas Hamid Muhammad Rawoo (60 600 actions) et Aisha Bee Boodhoo-Rawoo (39 400 actions).

Après un break de 10 minutes, Ismaël Rawoo a affirmé : «Ceci est inacceptable ! Ça n'a rien à voir avec les débats budgétaires. Je ne suis actionnaire qu'à hauteur de 0.9% dans cette compagnie et cela figure  dans la déclaration de mes avoir. Tout est entièrement légal et je ne suis pas le seul député à avoir un terrain», a-t-il argué. Le PPS conteste aussi la somme avancée par Eshan Juman. 

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !