Live News

Polémique autour de la «drogue plantée» chez Wayne Attock - Capricia : «Cette situation a boulversé notre vie»

Capricia Attock, l'épouse du présumé trafiquant de drogue Wayne Attock.

Capricia Attock, 21 ans, l’épouse de Wayne Indiano Attock, demande aux magistrats et au Premier ministre, Pravind Jugnauth, de visionner les images des caméras de surveillance de sa résidence lors de la perquisition à son domicile.

Originaire de Roche-Bois, Capricia Attock confie qu’elle vit dans la tourmente depuis l’arrestation de son époux, le père de ses deux enfants, qui est soupçonné d’être mêlé dans le trafic de drogue. Au moment de l’arrestation, l’épouse était admise à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo depuis le mardi 15 novembre, suite à une infection de la gorge. Dès que cette dernière a reçu la nouvelle que son époux a été embarqué après que de la drogue a été retrouvée à leur domicile, « monn signe, monn pran desarz », explique-t-elle. 

« Mo santiman blese boukou. Bizin rann mo misie so liberte parski lapolis pa kapav vinn dan lakaz enn dimounn pou plant ladrog », tonne-t-elle, avant de poursuivre, « mon époux est père de quatre enfants, âgés de neuf, quatre, deux et un an.  », lâche-t-elle.

Elle souhaite le retour de son époux 

Capricia confie qu’elle voit son monde et celui de ses enfants bouleversés. « C’est extrêmement dur pour moi. ‘Mazistra bizin trouve ki se enn zafer pa pou li. Mon plus grand désir c’est que mon époux obtienne la liberté conditionnelle lors de sa prochaine comparution devant la justice », soupire-t-elle. 

Elle explique que ces accusations provisoires liées à la drogue causent non seulement préjudice à son époux, mais aussi à ses enfants ainsi qu’à elle-même. « Nous sommes en période de vacances. Quelques jours avant son arrestation, Wayne m’avait confié qu’on emmènerait les enfants séjourner dans un campement, près d’une plage, afin qu’ils profitent de leurs vacances. C’était prévu pour dimanche dernier (NDRL : 20 novembre). Non seulement mes enfants ne savent pas où se trouve leur père, cette situation a bouleversé notre vie », confie-t-elle.

Pour rappel, Wayne Indiano Attock, soupçonné d’être un trafiquant de drogue, avait été arrêté le jeudi 17 novembre. 78 grammes d’héroïne pure, estimés à Rs 1,2 million, avaient été retrouvés chez lui, à chemin Trésor, Baie-du-Tombeau. Bijoux, Suzuki Baleno, Nissan Qashqai, Ford Raptor, une camionnette, ainsi qu’un dinghy gonflable (petite embarcation à moteur), avaient été saisis lors de cette descente des hommes du chef inspecteur Subareddi de la Western Division de l’Anti-Drug & Smuggling Unit chez cet éleveur de porc.
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !