Economie

Pointe d’Esny Le Village : 90% des appartements et penthouses vendus

Jérôme Espitalier-Noël Jérôme Espitalier-Noël, International Property Consultant chez BARNES International Realty.

Le Pointe d’Esny, un projet PDS (Property Development Scheme), a la faveur de la clientèle mauricienne et internationale. À ce jour, 90 % des appartements et penthouses et 50 % des terrains ont été vendus. Les ventes totales sont évaluées à environ un demi-milliard de roupies. « Nous constatons un vif enthousiasme pour nos appartements, penthouses et duplex et prévoyons que la demande pour les villas se fera sentir dans les mois à venir. Nous sommes confiants sur le produit haut de gamme en termes de qualité et de facilités qui entourent ce genre de projet, mais à la fois, il faut que nous soyons conscients qu’il faut rester compétitif sur le marché international et que nos offres restent  excellent 'value for money' », explique Jérôme Espitalier- Noël, International Property Consultant chez BARNES International Realty.

Ce dernier indique que les terrains à bâtir, qui peuvent être achetés que par les Mauriciens, ont été mis en vente en février dernier. « Nous voyons un intérêt soutenu depuis et sommes heureux de voir que plus de la moitié de ces terrains a trouvé preneur », avance-t-il. Et d’ajouter : « Nous axons la deuxième phase de notre stratégie de commercialisation sur les marchés européens, sud-africains et régionaux pour promouvoir les duplex et villas et nous utilisons la réputation et la notoriété internationale de BARNES pour continuer la promotion et l’acquisition de nouveaux clients ».

D’ailleurs, le marché international a beaucoup évolué ces dernières années, avec des offres et des possibilités plus élargies sur le marché international qui se traduit par une compétitivité plus rude pour l’immobilier mauricien. « Ceci dit, Maurice reste une destination prisée et va nous falloir rester à l’écoute de cette clientèle,  afin de pouvoir développer des programmes qui répondent au budget des clients et aux aspirations de leurs styles de vie », précise Jérôme Espitalier-Noël. Il est évident, ajoute-t-il, que nos lagons et nos plages sont des atouts majeurs qui aident à attirer les investisseurs étrangers chez nous. « Cependant, ce n’est pas un tout. Les infrastructures routières, la proximité des commerces, des écoles et facilités sportives sont aussi des atouts importants », conclut-il.