Live News

À Pointe-des-Régates, Mahébourg : passionné de pêche, il se noie sous les yeux de ses amis

Twahir Soonoo Twahir Soonoo, la victime.

Twahir Soonoo, 20 ans, a péri noyé. Passionné de pêche, ce jeune Mahébourgeois s’était rendu en mer à Pointe-des-Régates, Mahébourg, mardi le 5 mars. Il s’est malheureusement retrouvé en difficulté avant de sombrer sous le regard impuissant de ses deux amis. Sa soudaine disparition intrigue ses proches.

Que s’est-il vraiment passé ? C’est ce que tente d’établir la police de Mahébourg après ce drame. Selon les premières indications, le jeune homme s’était rendu en mer avec deux amis pour pêcher et nager. Malheureusement, les choses ne sont pas passées comme prévu. Interrogé sur cette affaire, un des amis du jeune homme a expliqué que la victime s’est retrouvée en difficulté. Pris de panique, ces derniers ne savaient quoi faire.

Pour sa part, Soolmah Nasmally, la mère de la victime, n’avait aucune idée où se trouvait son fils. « Je travaille comme garde-malade. Je sors de la maison à 6 heures du matin pour revenir à 19 heures », explique-t-elle. D’habitude, elle retrouve son fils cadet quand elle rentre à la maison. Mais ce mardi soir, la maison était vide quand elle est rentrée. « Je ne savais pas où se trouvait mon fils. Puis, deux jeunes sont venus à la maison pour prendre deux bicyclettes dans la cour. Je leur ai dit d’emmener des preuves qu’ils étaient effectivement les propriétaires de ces vélos. Ils ont fini par me dire qu’ils étaient avec mon fils pour une partie de pêche et qu’ils y avaient laissé mon fils », raconte Soolmah.  

En apprenant cela, elle s’est rendue directement au poste de police de Mahébourg, qui se trouve à seulement quelques mètres de chez elle. Entretemps, les officiers de la garde côtière de Mahébourg ont été alertés et sans tarder les recherches ont été enclenchées. Le corps sans vie du jeune homme a été retrouvé aux petites heures de mercredi, soit vers 2 heures, non loin du Mahebourg Waterfront.
Pratiquée par le No. 1 du département médico-légal, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, et le médecin légiste, le Dr Ananda Sunassee, l’autopsie a attribué la mort de Twahir Soonoo à une asphyxie due à la noyade.

Intriguée, la famille de la victime veut savoir ce qui s’est réellement passé. « Quand ces deux jeunes sont venus me voir, ils étaient sous l’influence de l’alcool. Ils ont sûrement vu mourir mon fils sans bouger le petit doigt », s’indigne Soolmah, la mère du jeune homme.

Twahir Soonoo est décrit comme un jeune sans histoire. « Il était très proche de sa mère et était un bon nageur », lâchent ses proches. Ses funérailles ont eu lieu mercredi le 6 mars.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !