Live News

PNQ : séance très mouvementée, « trahison, trahison », hurle l’opposition

On a rarement vu une séance parlementaire aussi mouvementée. Ça a chauffé lors de la Private Notice Question ce mardi. Elle portait sur les allégations formulées par le CEO démissionnaire de Mauritius Telecom (MT), Sherry Singh, contre le Premier ministre, Pravind Jugnauth. Cette PNQ a été marquée une série d’expulsions, à savoir celles du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, du député du MMM, Paul Bérenger, du député du PTr, Mahen Gungapersad et du député mauve, Rajesh Bhagwan. La députée travailliste Stéphanie Anquetil a été « named ». Le ton est monté d’un cran après que Xavier-Luc Duval a adressé une question supplémentaire portant sur la date du « 15 avril à 10 h 18 ». Le Speaker Sooroojdev Phokeeer l’a informé qu’il ne pouvait adresser cette question. S'en est suivi un brouhaha dans l’hémicycle. Il y a eu de vifs échanges entre des membres de l’opposition et le Speaker. Ce dernier a suspendu la séance. « Trahison, trahison », ont hurlé des députés de l’opposition.

La PNQ n’a duré qu’une dizaine de minutes. Dans sa réponse initiale, Pravind Jugnauth a affirmé que ni lui-même ni aucun officier de son bureau n’a agi au nom du gouvernement et entamé des discussions avec une tierce partie ou avec un opérateur local pour intercepter et contrôler le trafic internet entrant et sortant du pays. Il a assuré que Maurice étant un État de droit, rien n’a été fait et rien ne sera fait pour bafouer les droits fondamentaux des citoyens.

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !