Live News

PNQ : Safe City «les cameras opérationnelles en décembre 2019» selon Sir Anerood Jugnauth

900 sites sont déjà équipés de caméra de surveillance et les images sont déjà disponibles à l’«Operations Command» situé à Ebène.
Une affirmation du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, au Parlement, ce mardi 21 mai, lors de la Private Notice Question (PNQ). Cette dernière était axée sur le projet Safe City et était adressée au ministre mentor.

Sir Anerood Jugnauth a réfuté l’affirmation de Xavier-Luc Duval et a indiqué que le projet Safe City «sera complété et opérationnel à la fin de cette année car il y a eu du retard». «Initialement le projet devait entrer en opération en juin 2019», a indiqué le ministre Mentor.

Et Sir Anerood Jugnauth de préciser «que les données seront stockées dans des serveurs de la police qui seront abrités dans un bâtiment gouvernemental. Seuls certains officiers de police autorisés auront accès à ces données». Le ministre mentor a aussi souligné que «ces données seront sauvegardées pendant une période raisonnable, et ce, dépendant des circonstances du moment».

Le leader de l’opposition a ensuite insisté sur l’aspect légal de ce projet de Safe City. «Est-ce-qu’il y aura une loi spécifique régissant la mauvaise utilisation de ces caméras?» «Comment contrôler de possibles abus ? », s’est interrogé le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval.
« Nous n’avons pas à prendre de leçon avec le leader de l’opposition» lui a répliqué Sir Anerood Jugnauth qui a également mis en avant que «the code of practice is already in progress».

«Qui a choisi les sites pour l’installation des caméras ? » « Il y a-t-il eu des études avant le projet ? », a demandé dans l’hémicycle Xavier-Luc Duval.

«Il n’y a pas de meilleure personne que le Commissaire de police pour savoir où il faut installer ces caméras» pour Sir Anerood Jugnauth


Le ministre mentor lui a répondu «qu’il n’y a pas de meilleure personne que le Commissaire de police pour savoir où il faut installer ces caméras».

Par ailleurs, soulignant que l’installation de ces caméras comporte de nombreux risques le leader de l’opposition a voulu savoir s’il y eu un «spy agreement» avec Huawei et si le gouvernement s’est assuré que les caméras ne sont pas sujettes au piratage. Xavier-Luc Duval a ainsi suggéré qu’un « Select Commitee » soit mis sur pied pour «couvrir tous ces aspects».

« We have felt no necessity so far of doing so…You make me laugh…It is not hackable... », a lancé le ministre mentor.
Pour terminer sa PNQ, le leader de l’opposition a questionné Sir Anerood Jugnauth «sur la garantie que ces caméras ne seront pas utilisées pour espionner les fonctionnaires ou les catchment areas».

Le ministre mentor lui a donné une réponse courte et cinglante : «May be they had in mind all this we do not have».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income