Live News

PNQ : le rapport de la Banque mondiale sur l’industrie cannière prêt en 2020 selon Mahen Seeruttun

Le rapport de la Banque mondiale sur l’industrie cannière sera rendu public en mai 2020. C’est ce qu’a indiqué le ministre de l’Agro-Industrie, Mahen Seeruttun, ce mardi 18 juin à l’Assemblée nationale.

Il répondait à la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition Xavier-Luc Duval axée sur la réforme de l’industrie sucrière dans le pays.

Notons que le gouvernement a fait appel à la Banque mondiale pour étudier la question et pour rédiger un rapport qui le guidera dans le soutien à l’industrie cannière.

Xavier-Luc Duval a souligné que «l’industrie cannière fait face à de grandes difficultés et qu’il faut venir avec des solutions immédiates et à long terme afin de repositionner le secteur». Le leader de l’opposition est d’avis qu’il faut organiser «des assises de l’Agriculture.» «We really cannot wait», a-t-il déclaré.

Le ministre Mahen Seeruttun devait ensuite répondre «que des mesures sont prises entre temps». Et que son ministère «ne reste pas les bras croisés. «We are not waiting. We have been looking for new markets» afin de soutenir l’industrie sucrière. «We are discussing with India, we are looking at the regional market.» Il a aussi affirmé que 50,000 tonnes de sucre seront exportées vers la Chine.

Le ministre de l’Agro-Industrie, Mahen Seeruttun, a également indiqué que les contrats entre «les Independent Power Producers (IPPS) et le Central Electricy Board ( CEB) ne peuvent être amendés». «Il faudra attendre les prochaines négociations pour assurer que le prix de la bagasse soit inclus», a-t-il soutenu.

Par ailleurs, Mahen Seeruttun a annoncé que des mesures «sont prises afin d’assurer la survie de ce secteur». Il a indiqué qu’une firme indienne a été sollicitée pour faire un «mapping» des terrains via satellite. Il a évoqué «la diversification des marchés comme l’Afrique, l'Inde et la Chine, ainsi que de l’introduction de l’intelligence artificielle afin de réduire le cout de la production.»

Le leader de l’opposition est revenu sur le rapport du Fact Finding Committee sur le Sugar Insurance Fund Board (SIFB) suite à la fraude alléguée de Rs 450 millions au sein du Board. Xavier-Luc Duval a notamment voulu savoir pourquoi ceux qui ont fauté sont toujours en poste.

Le ministre devait répliquer que l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) enquête actuellement sur l’acquisition d’un terrain à Trianon.«Those responsible will be taken to task», a souligné Mahen Seeruttun. Il a aussi expliqué dans l'hémicycle que le «board» du SFIB a été reconstitué.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !