Live News

PNQ : «Il n'y a pas d'accord entre l'Inde et l'île Maurice pour établir une base militaire à Agalega», affirme le PM 

« There is no agreement between India and Mauritius to set up a military base in Agalega » : Pravind Jugnauth a une fois de plus apporté un vif démenti sur Agalega. L’île ne sera pas une base militaire, a-t-il déclaré à l'Assemblée nationale ce mardi 18 mai. 

Le chef du gouvernement répondait à une Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval. 
Le chef de l’opposition voulait des détails sur les travaux d’infrastructures à Agalega. 

Pravind Jugnauth a d’emblée indiqué que la compagnie indienne, Afcons Ltd entreprend des travaux d’infrastructures à Agaléga, notamment la construction d’une piste d’atterrissage et d’une jetée. 

Xavier-Luc Duval a demandé des précisions suite à une précédente question à l’Assemblée nationale en 2018, adressée à la ministre Fazila Jeewa-Daureeawoo qui était à l’époque, en charge de ce portefeuille ministériel, qu’est l’Outer Island Development. 

Selon Xavier-Luc Duval, la ministre avait alors affirmé qu’Agalega serait réservée à des usages civils et autres, donc militaires. Xavier-Luc Duval a voulu obtenir la garantie du Premier ministre, qu’aucun navire ou avion avec des armes nucléaires ne débarquerait à Agalega.

Le Premier ministre a aussi affirmé que des avions militaires ont atterri à Maurice dans le passé tout comme des navires militaires ont fait escale au port. Il a affirmé que tout avion militaire ou navire doit et devra au préalable obtenir la permission de Maurice. 

Autre information remontée par le chef du gouvernement : le chantier est « entièrement financé » par le gouvernement indien. Il devrait être complété au mois de décembre 2021. D'autres travaux pourront aller au-delà de décembre 2021, précise Pravind Jugnauth. 

Cependant, le Premier ministre, n’a pas révélé le coût de la construction ni l’estimation du coût total annuel des opérations, notamment celui des ressources humaines, du transport, des réparations, de l’entretien ainsi que des frais d’exploitation.

Xavier-Luc Duval voulait encore savoir pourquoi il n'y avait pas un seul Agaléen à travailler sur le site de construction. Pravind Jugnauth a nuancé en indiquant qu'aucun Agaléen n’est employé par Afcon Limited, sauf durant l’embarquement et le désembarquement du Trochetia.

Selon Pravind Jugnauth, on leur a proposé du travail selon leurs compétences, mais, malheureusement, affirme-il, les Agaléens n’ont pas réagi. Il précise qu’une fois les travaux complétés, du travail leur sera donné dépendant de leurs qualifications.

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !