Live News

PMQT : seize ans plus tard, le PM déterre l’affaire Cindy Legallant

Pravind Jugnauth a pris le soin de détailler la présumée proximité entre Richard Duval et Cindy Legallant.

Mardi, durant la Prime Minister’s Question Time, Pravind Jugnauth s’est longuement appesanti sur la proximité entre le député de l’opposition Richard Duval et Cindy Legallant, la femme qui avait été impliquée en 2008 dans une affaire d’importation de Subutex. Ce faisant, il a déterré une affaire vieille de 16 ans.

«Madame M. C. L. était en contact régulier avec Richard Duval, alors qu’il était Parliamentary Private Secretary (PPS) en 2008. Ils ont voyagé sur le même vol le 20 juillet 2008. Richard Duval est ensuite parti pour Zurich via Paris tandis que Madame M. C. L. est partie directement à Paris. » C’est ce que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a déclaré, le mardi 14 mai 2024, en réponse à une question posée par le député du Mouvement socialiste militant, Ashley Ittoo, durant la Prime Minister’s Question Time (PMQT).

Le chef du gouvernement n’a pas ménagé le député de l’opposition Richard Duval sur sa présumée proximité avec Cindy Legallant, qui avait été arrêtée en 2008 pour son implication dans l’importation de Subutex à Maurice. Pravind Jugnauth a également pris le soin de rappeler que durant le voyage qu’elle a effectué le 20 juillet 2008, elle est retournée à Maurice le 23 juillet, tandis que Richard Duval est rentré le 26 juillet.

Cherchant à tout prix à mettre davantage en lumière la présumée connexion entre le député de l’opposition et dirigeant du parti Nouveaux Démocrates, Pravind Jugnauth a parlé de l’intervention personnelle du député de la circonscription n° 12 (Mahébourg/Plaine -Magnien) pour permettre à Cindy Legallant d’accéder aux facilités VIP de l’aéroport. Le Premier ministre a également mis en évidence le fait que cette dernière avait été l’invitée de Richard Duval, à l’Assemblée nationale, à deux reprises.

Pravind Jugnauth ne s’est pas arrêté là. Il a également mentionné les supposés arrangements financiers entre Cindy Legallant et Richard Duval. Il a précisé que le député a demandé à cette dernière Rs 500 000 pour payer ses parts dans une écurie.

Mais comme elle était à court de fonds, Richard Duval aurait pris des dispositions auprès de la Development Bank of Mauritius pour qu’elle contracte un prêt de Rs 700 000. Cet emprunt aurait été approuvé puis versé la semaine suivante. Sur les Rs 700 000, un montant de Rs 500 000 a été remis directement à M. A. C. M. au nom de Richard Duval.

Le chef du gouvernement a aussi mis en lumière le passé judiciaire de Cindy Legallant, soulignant qu’elle avait été condamnée à purger une peine de quarante mois d’emprisonnement et à payer des frais de Rs 500. Il a également rappelé que Bernard Joly, le complice de cette dernière, avait été condamné à quarante-quatre mois d’emprisonnement et à payer, lui aussi, Rs 500 de frais.

« Ils ont tous deux interjeté appel du jugement le même jour et ils ont été placés en détention en attendant le résultat de l’appel », a-t-il précisé. Pravind Jugnauth a ajouté que la Cour suprême avait rejeté les deux appels le 14 juin 2010. « Le 23 juin 2010, Madame M. C. L. et M. B. G. R. J. ont été renvoyés en prison pour purger leur peine. Suite à une pétition déposée par Mme M. C. L. auprès de la Commission sur la grâce présidentielle le 21 septembre 2011, le président de la République de Maurice de l’époque avait réduit la peine d’emprisonnement de 40 à 34 mois. Le 22 avril 2013, Mme M. C. L. a été libérée de prison », a détaillé le Premier ministre.

Outre les problèmes judiciaires liés à l’affaire de Subutex, Pravind Jugnauth a fait ressortir que Cindy Legallant avait été accusée de blanchiment d’argent sur 14 chefs d’accusation et condamnée à une peine d’emprisonnement de 12 mois. « Elle a interjeté appel de ce jugement devant la Cour suprême. Son appel a été rejeté et elle a été renvoyée en prison le 14 février 2024 », a-t-il dit.

Richard Duval absent au moment de cette question

Richard Duval était absent de l’Assemblée nationale au moment où le Premier ministre a répondu à la question sur ses liens avec Cindy Legallant. Plusieurs membres de la majorité gouvernementale l’ont remarqué et n’ont pas hésité à commenter son absence. Certains députés ont même murmuré : « Linn prefer pa vini. » Ils se sont amusés à faire toutes sortes de commentaires sur les présumés liens entre Richard Duval et Cindy Legallant.

Les voyages de Cindy Legallant

De 2005 à 2008, Cindy Legallant a effectué dix-sept (17) voyages à l’étranger. En voici les détails :

  • En 2006, elle a effectué un voyage en France et trois à l’île de la Réunion.
  • En 2007, elle a effectué deux voyages en France et cinq à l’île de la Réunion.
  • En 2008, elle a effectué quatre voyages en France et deux à l’île de la Réunion.
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !