Live News

Plusieurs dépenses de MT passées au crible 

Le programme communautaire MUGA figure parmi les réalisations dénoncées au Bureau du Premier ministre.

Des allocations de contrats, des recrutements et des exercices de promotion réalisés sous le mandat de Sherry Singh comme Chief Executive Officer de Mauritius Telecom ont été dénoncés au Bureau du Premier ministre. Le PMO semble y accorder toute l’attention nécessaire.

Sherry Singh sera-t-il prochainement appelé à venir s’expliquer sur plusieurs décisions prises sous son mandat comme Chief Executive Officer (CEO) de Mauritius Telecom (MT) ? Deux jours après la démission de l’ancien bras droit du Premier ministre Pravind Jugnauth, des informations ayant trait à l’allocation de certains contrats, aux recrutements et promotions réalisés sous l’autorité de Sherry Singh sont en train de faire surface et ont atterri sur la table du Prime Minister’s Office (PMO). 

Il revient que la Mauritius Revenue Authority (MRA), l’Integrity Reporting Services Agency (IRSA) ou encore l’Independent Commission against Corruption (Icac) pourraient être appelées à entre en jeu afin d’éplucher des dossiers traités sous le mandat de Sherry Singh. Une des réalisations phares sous Sherry Singh et qui semble intéresser les autorités est le MUGA. Ce programme communautaire, visant à offrir des infrastructures sportives et de loisirs, a été introduit dans plusieurs régions du pays depuis 2015 et a été entièrement financé par MT. 

Coûts excessifs

Selon certaines sources interrogées au niveau de l’Hôtel du gouvernement, il existe une série d’allégations autour du coût du programme MUGA. « Certains éléments qui sont remontés jusqu’au gouvernement font état d’une surévaluation autour des centres MUGA. Ces dossiers vont être examinés et dépendant des conclusions, ils seront référés aux autorités concernées », fait-on part dans l’entourage du chef du gouvernement. Les travaux de rénovation effectués au niveau de certains étages de la Telecom Tower, rue Edith Cavell, Port-Louis, ont été dénoncés au Bureau du Premier ministre. Ces allégations révèlent que certaines règles élémentaires d’un exercice d’appels d’offres auraient été outrepassées sans compter qu’on parle de certains coûts de travaux excessifs de plusieurs milliards de roupies.

Les exercices de recrutement et de promotion effectués sous le mandat de Sherry Singh sont d’autres éléments rapportés au PMO. Dans ce cas précis, les allégations portent sur des promotions « injustes » qui auraient été faites au détriment des gens plus compétents et qualifiés.

Selon d’autres informations, le Bureau du Premier ministre serait également en train d’accorder une attention particulière à une lettre de dénonciations à l’encontre de l’ancien CEO de MT qui a été transmise à l’IRSA depuis 2020. Cette lettre dénonce, entre outre, certaines acquisitions foncières effectuées par l’ancien homme fort de MT, tout en mettant en avant son ascension fulgurante depuis l’accession du Mouvement socialiste militant (MSM) à la tête du pays en décembre 2014.

Fermeture de la Telecom Tower : Cinq cadres de Mauritius Telecom dans le viseur 

Qui a ordonné la fermeture de la succursale de la Telecom Tower à la rue Edith Cavell à Port-Louis le jeudi 30 juin dans le cadre du départ du Chief Executive Officer (CEO) Sherry Singh ? Une enquête a été initiée à deux niveaux. D’abord, au niveau du Conseil d’administration de Mauritius Telecom (MT), puis au niveau du Prime Minister’s Office (PMO). L’on apprend d’ores et déjà que cinq cadres de la compagnie de télécommunication nationale sont déjà dans le viseur, dont des cadres du département des Ressources humaines et d’autres départements. Les conclusions de l’enquête devraient déboucher sur de graves sanctions disciplinaires.

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !