Live News

Plusieurs cas positifs depuis jeudi : le milieu carcéral sur la brèche

Une vingtaine de prisonniers, trois gardiens et un infirmier affecté à l’infirmerie de la New Wing Prison de Beau-Bassin ont été testés positifs à la Covid-19.

De jeudi soir à samedi matin, une vingtaine de prisonniers, trois gardiens et un infirmier affecté à l’infirmerie de la New Wing Prison de Beau-Bassin ont été testés positifs à la Covid-19. La transformation de la prison de Petit-Verger en centre de quarantaine s’annonce compliquée, tandis que les gardiens parlent de surpopulation carcérale. La situation est explosive.

La gestion de la prison de Petit-Verger s’annonce compliquée, depuis que le nombre de cas positifs à la Covid-19 ne cesse d’augmenter. Et son aménagement en centre de quarantaine, ce qui comprend le transfert d’environ 300 prisonniers vers les cinq autres prisons du pays, n’arrange guère les choses. Une décision prise par l’administration carcérale. Le transfert de ces prisonniers reposera sur les résultats des tests rapides qui seront effectués à partir de la semaine prochaine. Tout détenu de la prison de Petit-Verger testé positif sera placé en quarantaine. À noter que la New Wing Prison de Beau-Bassin, centre pénitentiaire où les cas positifs ont été recensés depuis lundi soir, est sous la surveillance des soldats de la Special Mobile Force (SMF), étant donné que les lieux ont été décrétés zones rouges depuis mercredi soir. De plus, l’administration carcérale a été appelée à fournir des explications concernant le patient zéro de la prison testé positif à la Covid-19, lundi après-midi.

La hausse du nombre de détenus jugée grave

Des hauts gradés de la prison, avancent des sources, envisagent de rencontrer le Commissaire des prisons par intérim. Ils souhaitent réclamer la libération des prisonniers qui sont en passe de retrouver la liberté dans quelques jours, voire quelques semaines, « afin de décongestionner le milieu carcéral, car la situation est inédite et grave ».

Au niveau de l’administration pénitentiaire, on apporte des précisions : « le transfert des prisonniers vers les cinq autres centres pénitenciers est un mal nécessaire. Ce qui se produit actuellement dans nos prisons avec la Covid-19 est en train d’arriver dans tous les centres pénitentiaires du monde entier. Le milieu carcéral est avant tout un espace confiné. Mais nos prisons font face à un véritable problème : la surpopulation. Il y a davantage de prisonniers en détention provisoire que ceux qui purgent leurs peines d’emprisonnement. Cependant, on tient à rassurer que tous les centres pénitentiaires du pays sont sûrs, d’où le fait que les prisonniers qui seront transférés seront soumis avant tout à des tests rapides. »

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !