Faits Divers

Plainte pour « Breach of ICT Act » : un policier accuse un homme de l’avoir insulté au téléphone 

Un policier âgé d’une quarantaine d’années a rapporté un cas de breach of Information and Communication Technologies Act le samedi 5 septembre. L’agent, affecté au poste de police de Piton, accuse un habitant de Cottage de l’avoir insulté par téléphone. 
Selon l’officier de police, il a reçu un appel téléphonique de cet individu qu’il connaît bien vers 20 h 15.  

Le policier était de service devant un temple à Poudre d’Or Hamlet. La personne au bout du fil aurait reproché au policier d’avoir tenu des propos déplacés à son épouse lors d’une escorte policière.  Le policier raconte qu’à un certain moment, l’homme s’est montré violent au téléphone en utilisant un langage abusif. Il lui aurait lancé : « To enn gopia… » L’agent ajoute que l’individu aurait menacé de porter plainte contre lui. Propos qui l’ont moralement affecté, souligne le policier.  

Le même jour, à 21 h 30, l’individu, âgé d’une trentaine d’années, a fait enregistrer une Precautionary Measure au poste de police de Piton. Il a expliqué que le 20 août 2018, son épouse, qui est officier à la Mauritius Revenue Authority, s’est retrouvée en voiture avec le policier qui l’escortait à la cour de Rivière-du-Rempart. Elle accuse l’agent de police de lui avoir posé des questions sur sa vie privée. « Il lui a demandé si elle s’était mariée par amour ou s’il s’agissait d’un mariage arrangé. Mon épouse lui a dit que c’était un mariage arrangé. Le policier lui a alors lancé : ‘Ki sa bourik-la finn met sa demann la pou ou. Ki ou marye avek sa dimounn-la. » 

L’individu rappelle que cet incident a eu un impact sur sa vie conjugale. « Je n’apprécie pas la façon de faire de ce constable », dit-il. La police a ouvert une enquête.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation